le Vendredi 3 février 2023
le Jeudi 19 janvier 2023 13:02 MRC D'ARGENTEUIL RCM

Les immeubles d’intérêt patrimoniaux protégés

Le préfet de la MRC, Scott Pearce.   — Photo d'archives
Le préfet de la MRC, Scott Pearce.  
Photo d'archives
La MRC d’Argenteuil a franchi un pas pour la protection de son patrimoine bâti le 12 décembre dernier, alors que son règlement de contrôle intérimaire (RCI) visant l’interdiction de démolition d’immeubles d’intérêt patrimonial est entré en vigueur.

Il s’agit d’une grande fierté pour la MRC d’Argenteuil qui fait figure de précurseur en se dotant d’une telle règlementation et, du même coup, devient une référence pour plusieurs autres MRC du Québec. La Loi provinciale sur le patrimoine culturel vise notamment la connaissance, la protection, la mise en valeur et la transmission des héritages collectifs.  

En attendant la mise en place de ces différents outils, la MRC d’Argenteuil a adopté un RCI visant à éviter la perte d’immeubles d’importance en termes d’histoire locale, de contribution à un secteur d’intérêt historique ou de représentativité d’un courant architectural.   

La MRC d’Argenteuil a décidé de faire preuve de leadership et de proactivité et de ne pas attendre la mise en application par les municipalités locales des règlements relatifs à la démolition des immeubles patrimoniaux. Par ce geste fort, nous nous assurons de protéger dès maintenant nos richesses patrimoniales, précieux témoins de l’histoire et du développement de notre région.»

— le préfet de la MRC, Scott Pearce.  

De manière générale, avant l’adoption de ce RCI, les municipalités de la MRC disposaient de peu de recours pour refuser une demande de démolition d’un bâtiment ayant une valeur patrimoniale. Le RCI vise à mettre de l’avant le principe de précaution, en limitant les situations pour lesquelles une démolition d’immeuble pourrait être autorisée, soit principalement pour des enjeux de sécurité des biens et des personnes. Le règlement de contrôle intérimaire de la MRC sera en vigueur tant et aussi longtemps que les municipalités locales n’auront pas adopté leur règlement relatif à la démolition des immeubles et que la MRC n’aura pas adopté un inventaire du patrimoine bâti à jour.  

En route vers un Inventaire du patrimoine bâti révisé 

Le dernier Inventaire du patrimoine bâti de la MRC a été réalisé en 2008. Cet inventaire avait pour objectif d’accroître les connaissances sur le patrimoine bâti des municipalités composant la MRC, puis à orienter ses actions en matière de planification, de conservation et de mise en valeur. Il recense 1 270 édifices construits avant 1940 et peut être consulté sur le site Internet de la MRC d’Argenteuil, dans la section Patrimoine et histoire. En 2022, la MRC d’Argenteuil a reçu une aide financière du programme de soutien municipal en patrimoine immobilier du ministère de la Culture et des Communications, qui a permis l’embauche d’une nouvelle ressource dédiée au patrimoine bâti, Flavie Vaudry. La mise à jour de l’Inventaire du patrimoine bâti fait notamment partie des dossiers pilotés par Mme Vaudry. 

Reconnue pour sa vision et son leadership en matière de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine, la MRC d’Argenteuil a toujours œuvré pour préserver les héritages de ses bâtisseurs, comme en témoignent les nombreux prix prestigieux qu’elle s’est vu attribuer au fil des ans à l’échelle de la région des Laurentides, du Québec et du Canada.  

La MRC d’Argenteuil reconnaît la valeur des éléments significatifs de son riche patrimoine sur l’identité argenteuilloise et sur le sentiment d’appartenance. En plus d’être propriétaire de deux monuments historiques, l’ancien Palais de justice de Lachute, où se situe son siège social, et la gare de Lachute, la MRC n’a pas hésité à mettre les efforts nécessaires en vue de sauvegarder et de mettre en valeur ces deux joyaux patrimoniaux et identitaires.  

Rappelons que la MRC a porté plusieurs initiatives relatives au devoir de mémoire collectif, de concert avec les partenaires du milieu, dont les plus récentes sont les documentaires Argenteuil, Je me souviens et La gare de Lachute, une épopée formidable ainsi que l’inventaire des cimetières. La MRC a également joué un rôle de premier plan auprès de ses municipalités constituantes par l’accompagnement dans l’adoption de règlements de citation d’édifices publics jugés exceptionnels d’un point de vue patrimonial et historique, la démarche en lien avec la préservation du canal historique de Grenville ainsi que plusieurs autres projets de mise en valeur d’édifices patrimoniaux.