le Lundi 5 Décembre 2022
le Mercredi 31 août 2022 18:39 | mis à jour le 2 septembre 2022 15:17 Le Carillon (Hawkesbury)

Un ancien conseiller souhaite devenir maire adjoint

Jacques Tranchemontagns a siégé pendant neuf ans au conseil du canton de Hawkesbury-Est au cours des années 1990. Il souhaite revenir à une participation active à la politique municipale et brigue le poste de maire adjoint lors de l'élection municipale d'octobre.  — photo fournie
Jacques Tranchemontagns a siégé pendant neuf ans au conseil du canton de Hawkesbury-Est au cours des années 1990. Il souhaite revenir à une participation active à la politique municipale et brigue le poste de maire adjoint lors de l'élection municipale d'octobre.
photo fournie
Jacques Tranchemontagne a été conseiller municipal du canton de Hawkesbury-Est pendant neuf ans avant de se retirer. Il souhaite maintenant en devenir le nouveau maire adjoint.

M. Tranchemontagne, âgé de 73 ans, a rempli trois mandats au conseil, de 1991 à 2000. Retraité de sa carrière d’instructeur en conduite d’équipement lourd, M. Tranchemontagne pense qu’il est temps qu’il reprenne une participation active à la politique locale.  

«Je suis à la retraite, j’ai beaucoup de temps à consacrer à la politique, et j’aime la politique municipale, a-t-il déclaré, lors d’un entretien téléphonique le 28 août. Je veux aider à la réalisation de tous les nouveaux projets. Je pense aussi que nous avons besoin de nouveaux visages au conseil municipal».  

La remise en état et le réaménagement futurs du site de décharge illégale situé sur la route de comté 14, juste à l’extérieur du village de Saint-Eugène, sont l’une de ses préoccupations. Le terrain a fait l’objet d’un projet de recyclage qui n’a jamais été approuvé par le ministère provincial de l’Environnement. Le canton a depuis pris possession de la propriété pour non-paiement de taxes et a maintenant conclu une entente avec PraxEco Network Inc, une entreprise québécoise spécialisée dans les projets environnementaux, pour nettoyer les monticules de débris laissés sur le site et y aménager une serre commerciale et une petite entreprise de fabrication.  

M. Tranchemontagne s’inquiète de savoir si le canton aura ou non une responsabilité financière future pour le site. Il s’intéresse également aux plans d’aménagement d’un nouveau centre communautaire pour le village de Saiint-Eugène.