le Mercredi 17 août 2022
le Jeudi 18 mars 2021 16:26 Autres - Others

Nouvelles affiches de records Guinness battus à Saint-Albert?  

The Groupe communautaire de Saint-Albert has asked The Nation to install two signs featuring two records that were broken in 2015 and 2019. The Nation has partially approved the group's request, but is waiting for approval from the United Counties of Prescott-Russell to issue a permit to the group. — Olivier Frégeau
The Groupe communautaire de Saint-Albert has asked The Nation to install two signs featuring two records that were broken in 2015 and 2019. The Nation has partially approved the group's request, but is waiting for approval from the United Counties of Prescott-Russell to issue a permit to the group.
Olivier Frégeau
Le Groupe communautaire de Saint-Albert a demandé au conseil de La Nation d’installer deux affiches présentant les deux records Guinness de 2015 et de 2019 qui avaient été battus à Saint-Albert.

En 2019, François Latour, accompagné de son équipe, avait ainsi battu le record du monde du plus grand nombre de moulins à battre fonctionnant en même temps, alors que 243 moulins ronronnaient pendant cinq minutes dans un champ de Saint-Albert. Il avait aussi battu le record de l’époque en 2015, mais une année après, un groupe du Manitoba l’avait battu.  M. Latour a récupéré son titre en 2019. L’exploit le plus récent de Latour avait non seulement permis de battre le record mondial de moulins à battre fonctionnant en même temps, mais aussi d’amasser 100 000 dollars pour la Fondation canadienne du cancer du sein.  

Chaque année, ce sont 56 000 personnes qui établissent des records mondiaux, mais seulement que cinq pour cent d’entre eux se retrouvent dans le livre des records, dont le nom de François Latour.  

Les affiches, qui prendraient la forme d’un ovale et qui montreraient un moulin à battre où il est inscrit les deux années où le record a été battu, auraient une taille de 4 x 8 pouces. Elles seraient situées tout près des affiches de bienvenue à Saint-Albert sur le chemin de comté 7 et les couts de ce projet seraient estimés à 600 dollars. Du côté des Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR), le projet semble représenter une inquiétude, car il pourrait s’agir d’une distraction pour les automobilistes.  

« Suite à la demande des Comtés unis, je voyais qu’il y avait de la réticence, a indiqué Marc Legault, directeur des travaux publics de La Nation. Ils m’ont souligné que le projet pourrait représenter une distraction de plus sur la route, car à chaque fois que l’on ajoute des affiches, les automobilistes les lisent et ça peut ainsi mener à des accidents, ce qui les inquiète. » 

Le conseil de La Nation a ainsi approuvé en principe la demande du Groupe communautaire de Saint-Albert pour placer une éventuelle affiche en leur remettant un permis, à condition que les Comtés unis de Prescott-Russell approuvent l’installation des affiches.