le Mercredi 30 novembre 2022
le Jeudi 18 février 2021 15:43 Autres - Others

Soutien financier pour des entreprises de la région

La compagnie les Manufacturiers d’Aluminium Ottawa est située à Saint-André-d’Argenteuil. Les fonds obtenus permettront la modernisation de son usine, le lancement de nouveaux produits et la création de nouveaux emplois. — photo Patrick Hacikyan
La compagnie les Manufacturiers d’Aluminium Ottawa est située à Saint-André-d’Argenteuil. Les fonds obtenus permettront la modernisation de son usine, le lancement de nouveaux produits et la création de nouveaux emplois.
photo Patrick Hacikyan
Trois entreprises manufacturières des Outaouais et des Laurentides recevront de l’aide fédérale pour assurer leur mise à jour technologique.

Développement économique Canada pour les régions du Québec a accordé 752 900 dollars à deux entreprises de l’Outaouais, et une située dans la MRC d’Argenteuil. Le secteur manufacturier représente 14% du PIB du Québec. Il est à lui seul responsable de 82% des exportations de biens produits dans la province. Dans les Laurentides, ce secteur représentait déjà plus de 6 milliards de dollars en 2017. Afin de favoriser la compétitivité du secteur manufacturier, des investissements technologiques soutenus sont nécessaires. Le contexte pandémique a également mis en relief le besoin de favoriser la compétitivité et l’autonomie des pôles en position forte du secteur manufacturier local.

Stéphane Lauzon, député d’Argenteuil-La Petite-Nation et secrétaire parlementaire de la ministre des Aînés, au nom de l’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles a annoncé, le 11 février dernier, un financement remboursable à trois entreprises de sa circonscription. Ces montants sont déployés afin de favoriser la modernisation des usines de ces entreprises. En effet il y a un besoin dans le secteur pour des initiatives d’automatisation, de robotisation et d’innovation technologique.

La récipiendaire du plus gros montant de financement est la compagnie les Manufacturiers d’aluminium Ottawa, située à Saint-André-d’Argenteuil. L’entreprise est spécialisée dans la production de matériaux et outils de construction d’aluminium et de cuivre. Le montant octroyé servira à acquérir de la machinerie qui permettra le lancement d’une nouvelle gamme de produits imitant le grain et la couleur du bois. Cette innovation créera huit nouveaux emplois au sein de la compagnie.

L’entreprise Les Bois francs D.V., située à Fassett, recevra 184 900 dollars de financement fédéral. L’entreprise spécialisée dans la production de produits de bois utilisera les fonds pour entamer une modernisation. La compagnie achètera un nouveau système de gestion intégrée pour une unité de séchage. Elle fera également l’achat d’équipement de manutention. La modernisation de l’entreprise mènera à la création de trois nouveaux emplois et permettra d’augmenter la productivité de l’entreprise.

La compagnie Insulfloor, située à l’Ange-Gardien, recevra 168 000 dollars de Développement économique Canada pour les régions du Québec. Elle prévoit utiliser cet argent pour une modernisation de l’entreprise. Elle planifie acquérir notamment un alimentateur de panneaux, un système de rotation, un palettiseur, une rainureuse, une cloueuse et une découpe de PVC. Les changements apportés permettront une augmentation de la capacité de production de l’entreprise. Insulfloor prévoit ainsi la création de deux emplois.

«L’annonce d’aujourd’hui est une nouvelle preuve de l’engagement du gouvernement du Canada envers les entreprises manufacturières des Laurentides et de l’Outaouais. En les aidant dans la poursuite de leurs activités et en stimulant leur croissance, le gouvernement contribue à faire en sorte que l’industrie manufacturière québécoise joue un rôle majeur dans la reprise économique du Canada», a déclaré Stéphane Lauzon, député d’Argenteuil-La Petite-Nation et secrétaire parlementaire de la ministre des Aînés, au sujet de ces appuis financiers remboursables.

Le financement de ces trois entreprises reflète la volonté d’Ottawa de permettre au secteur-clé qu’est la manufacture d’effectuer sa transition vers les nouveaux standards technologiques mondiaux. Cette initiative est également déployée afin de préparer l’économie d’après pandémie et les nombreux défis que devront relever les entreprises régionales.