le Mardi 24 mai 2022
le Jeudi 10 Décembre 2020 17:51 Autres - Others

En mémoire des victimes de la violence à l’endroit des femmes

Par un froid dimanche matin au Parc Simon de Rockland, un petit rassemblement de résidents honore la mémoire des 14 femmes tuées par un fou à l'École Polytechnique de Montréal le 6 décembre 1989. La Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes rappelle à tous les Canadiens la nécessité d'une vigilance constante en ce qui concerne la violence sexiste et d'autres questions. — photo du personnel
Par un froid dimanche matin au Parc Simon de Rockland, un petit rassemblement de résidents honore la mémoire des 14 femmes tuées par un fou à l'École Polytechnique de Montréal le 6 décembre 1989. La Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes rappelle à tous les Canadiens la nécessité d'une vigilance constante en ce qui concerne la violence sexiste et d'autres questions.
photo du personnel
Par un dimanche matin froid et gris, une poignée de personnes se sont rassemblées à la pierre commémorative du Parc Simon à Rockland pour honorer la mémoire des victimes du massacre de Montréal et de toutes les autres victimes de la violence contre les femmes.

Il y a plus de trois décennies, un fou a traqué les salles de l’École polytechnique de Montréal. La raison de la vendetta de Marc Lépine contre les femmes reste inconnue, mais le 6 décembre 1989, il a pris la vie de 14 femmes qu’il n’avait jamais rencontrées, a blessé 10 autres femmes et quatre hommes avant de retourner son arme contre lui dans un dernier acte de suicide.

À la suite de cette tragédie, le gouvernement fédéral a revu et révisé les lois canadiennes sur les armes à feu, les rendant plus strictes et augmentant la responsabilité des propriétaires d’armes pour s’assurer que leurs armes sont protégées contre le vol ou l’utilisation accidentelle et fatale. De nouvelles restrictions ont été adoptées concernant l’achat d’armes à feu et de nouvelles interdictions ont été mises en place pour certains types d’armes à feu et d’autres armes.

Depuis ce jour, il y a 31 ans, des groupes comme la Coalition Prescott-Russell pour mettre fin à la violence faite aux femmes organisent des rassemblements à la mémoire des 14 femmes décédées à l’École polytechnique et aussi pour rendre hommage à d’autres victimes de la violence faite aux femmes, avant l’incident de Montréal et depuis lors.