le Mercredi 30 novembre 2022
le Mercredi 9 Décembre 2020 21:48 Autres - Others

L’union fait la force, à l’Espace culturel Saint-Gilles

Devant l’Espace culturel Saint-Gilles,on reconnait, dans l'ordre habituel, Julie  Carrier, bénévole à la Branche culturelle, Chantal Bordeleau, bénévole à la Branche Culturelle, Nathalie Bélanger, propriétaire de l’Espace culturel Saint-Gilles, Jessica Peters, bénévole à la Branche culturelle, Gabrielle Fontana, artiste, et Cynthia Lisa Dubé, présidente de la Branche culturelle . — photo Patrick Hacikyan
Devant l’Espace culturel Saint-Gilles,on reconnait, dans l'ordre habituel, Julie  Carrier, bénévole à la Branche culturelle, Chantal Bordeleau, bénévole à la Branche Culturelle, Nathalie Bélanger, propriétaire de l’Espace culturel Saint-Gilles, Jessica Peters, bénévole à la Branche culturelle, Gabrielle Fontana, artiste, et Cynthia Lisa Dubé, présidente de la Branche culturelle .
photo Patrick Hacikyan
La Branche culturelle et l’Espace culturel Saint-Gilles unissent leurs forces pour offrir un lieu culturel polyvalent à la région, dans la ville de Brownsburg-Chatham.

Le secteur Cushing de Brownsburg-Chatham accueille, depuis septembre 2020 un nouveau site consacré à la diffusion culturelle. L’édifice n’est pas nouveau, puisqu’il s’agit d’une ancienne église méthodiste bâtie en 1830. Une construction faisant partie du patrimoine d’Argenteuil, bâtie en pierre de taille. Nathalie Bélanger, propriétaire du lieu depuis six mois, a conclu un partenariat avec la Branche culturelle, organisme consacré aux arts et à la culture, basé, lui aussi, à Brownsburg-Chatham.

pphoto Patrick Hacikyan

Cynthia Lisa Dubé, présidente de la Branche culturelle, est enchantée du nouveau partenariat. «Nous avons vu cet endroit et avons tout de suite eu un coup de cœur. Non seulement pour les lieux, mais aussi pour la personne de Nathalie Bélanger», a expliqué Mme Dubé. Depuis 2014, la Branche culturelle tenait ses activités jusqu’à maintenant dans le jubé de l’église St-Louis-de-France de Brownsburg. Une renégociation de bail a fait en sorte que Mme Dubé a recherché un nouveau lieu pour y tenir les évènements de la Branche culturelle.

L’Espace Culturel Saint-Gilles peut accueillir jusqu’à 150 personnes en temps normal. Selon les mesures sanitaires en vigueur, 40 personnes sont acceptées à l’intérieur en appliquant les mesures de distanciation physique et d’hygiène nécessaires. L’endroit accueillera donc ses premières activités publiques dès le 30 janvier 2021 dans la mesure du possible. Elles auront lieu sous la forme d’ateliers artistiques donnés par Gabrielle Fontana, une artiste originaire de Suisse. Des groupes de huit à seize personnes seront reçus par l’artiste pour des ateliers dans des disciplines telles que le modelage, le théâtre d’ombres, le collage, les marionnettes, le dessin et les empreintes.

«J’espère faire ce qu’il faut pour faire revivre le secteur de Cushing à Brownsburg-Chatham et mettre en valeur le patrimoine local», a souligné Nathalie Bélanger, propriétaire des lieux. Mme Bélanger a travaillé 14 ans au Nunavik. Elle travaille maintenant à la Baie James, faisant de fréquents aller-retour lui permettant d’opérer sur deux fronts. La femme d’affaires compte tenir les premiers concerts musicaux à l’Espace culturel Saint-Gilles dès le mois d’avril si les conditions le permettent.

L’Espace culturel Saint-Gilles accueillera les activités de la Branche culturelle telles que le café canopée et les projections de son cinéclub. On y verra également des résidences d’artistes, des expositions ainsi que la tenue de pièces de théâtre. Mme Dubé attend les commentaires du public de la Branche culturelle pour tenir la première projection du cinéclub dans les nouveaux lieux.

«Je ne veux tenir une projection que lorsque les conditions sanitaires le permettront et que les participants désireront assister à une projection publique », a-t-elle expliqué. Les membres du public peuvent donc laisser des commentaires à travers le site web www.brancheculturelle.com/. Une première projection du cinéclub est prévue pour le 28 janvier 2021.

La conférence de presse ayant eu lieu la semaine passée à l’Espace culturel Saint-Gilles était aussi le lieu du lancement semi-virtuel de La petite fille qui aimait trop la musique de Noël, un livre écrit par Mario Chabot et illustré par Kim O’Connor, édité par les Célèbres Anonymes. Un conte pour enfants relié à la période de Noël faisant partie d’une série sur les enfants qui aiment trop. Il s’agit de la sixième parution des Célèbres Anonymes.

Le livre est disponible, entre autres, à la Galerie de la Route des Arts au 76 rue Clyde à Lachute, ainsi qu’à la boutique Méli-Mélo Rigolo au Carrefour d’Argenteuil à Lachute.