le Vendredi 9 Décembre 2022
le Jeudi 5 novembre 2020 11:32 Autres - Others

Avalanche de soutien pour le projet de centre alimentaire régional

Les lettres de soutien affluent pour le projet de centre alimentaire régional de Prescott-Russell.

«Nous sommes assez surpris de voir le niveau d’enthousiasme», a déclaré Stéphane Parisien, directeur général des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), lors d’une entrevue téléphonique le 30 octobre.

Lors de sa séance du 28 octobre, le conseil des CUPR a reçu et examiné neuf lettres de soutien au projet provenant de municipalités de l’est et du sud de l’Ontario, ainsi que du Eastern Ontario Warden’s Caucus. «Beaucoup de gens considèrent que c’est un projet novateur», a déclaré M. Parisien.

Le conseil des CUPR a donné le feu vert en avril dernier à une proposition de son département de développement économique pour le développement d’un centre alimentaire régional de 36 millions de dollars. Le projet, une fois achevé, comprendrait un abattoir répondant aux normes fédérales pour le traitement de la volaille, du bœuf, du porc et d’autres viandes, une usine de transformation et de conditionnement des produits, et un entrepôt frigorifique pour stocker la viande et les produits en vue de leur expédition ultérieure aux grossistes et détaillants régionaux et nationaux.

Il est prévu de créer un partenariat public-privé pour développer l’installation. Au début de son fonctionnement, il sera principalement axé sur les produits locaux et le bétail, et pourra être agrandi à l’avenir pour accepter des produits et du bétail provenant de l’extérieur de la région de Prescott-Russell.

Un site pour l’installation n’a pas encore été choisi. Plus tôt cette année, Casselman et La Nation ont soumis des propositions de sites pour le centre alimentaire régional, mais maintenant, selon M. Parisien, plusieurs autres municipalités de Prescott-Russell ont exprimé leur intérêt à accueillir le projet dans leur région.

Les CUPR ont embauché la firme d’ingénieurs consultants d’Ottawa, J.L. Richards & Associates Ltd, pour évaluer les besoins prioritaires de tout site proposé pour le centre alimentaire régional. Le Parisien a fait remarquer que le site doit avoir un accès facile aux connexions de gaz naturel et d’électricité et aux services d’eau et d’égout.

M. Parisien espère qu’un rapport actualisé sur le projet, comprenant des recommandations sur le site, sera prêt pour le conseil de l’UCPR en novembre ou décembre.

«Il ne peut pas aller au-delà de la fin de l’année», a déclaré M. Parisien, ajoutant qu’un retard trop long pour le projet pourrait entraver les chances des CUPR d’obtenir un soutien financier provincial et/ou fédéral pour celui-ci.