le Mercredi 30 novembre 2022
le Mercredi 14 octobre 2020 21:15 Autres - Others

Les Panthères attendent le signal

LES Panthères d'Embrun restent optimistes alors que l'incertitude entoure le début de la saison de la Ligue de hockey junior de l'Est de l'Ontario. — photo du fichier
LES Panthères d'Embrun restent optimistes alors que l'incertitude entoure le début de la saison de la Ligue de hockey junior de l'Est de l'Ontario.
photo du fichier
Normalement, les Panthères d'Embrun auraient déjà bien amorcé leur nouvelle saison.

Mais l’incertitude de la COVID-19 a laissé l’équipe dans le néant. Ses membres se demandant quand, ou si, ils pourront se lancer dans une compétition régulière en 2020. Alors que le nombre de nouveaux cas de COVID ne cesse d’augmenter dans la région, le directeur général et entraineur principal des Panthères, Darrell Campbell, a déclaré que la sécurité des joueurs était sa principale préoccupation.

«Je veux être prudent ici en allant de l’avant, a-t-il déclaré. Je ne veux mettre en danger aucun de ces jeunes. C’est la priorité numéro un.»

Hockey Eastern Ontario (EOHL) a annoncé le lundi 5 octobre que les ligues de la région continueraient à suivre un plan de retour au jeu. Cette décision a été prise une fois que la Greater Toronto Hockey League ait reporté toutes les activités sanctionnées à janvier de l’année prochaine. Les ligues de haute performance de HEO, y compris la Eastern Ontario Junior Hockey League (EOJHL) dans laquelle évolue Embrun, ont commencé des matchs de développement sans contact le weekend dernier, car elles espèrent qu’une saison régulière puisse commencer dès décembre.

M. Campbell a déclaré que la pandémie avait rendu le recrutement et la fidélisation difficiles. Il a indiqué que de nombreux vétérans étaient revenus dans l’équipe, mais que d’autres avaient quitté l’école ou occupaient des emplois essentiels à plein temps.

«J’avais probablement 15 joueurs éligibles à un retour au jeu, peut-être jusqu’à 18, et j’en ai environ 10 en ce moment, a-t-il déclaré. C’est plus difficile de recruter parce qu’on nous dit que nous devons rester dans une bulle de 25 personnes et qu’on n’est pas censé passer d’une équipe à l’autre pour faire des essais.».

En attendant d’autres nouvelles de la saison, les Panthères ont continué à s’entrainer et à pratiquer le style de jeu sans contact que les protocoles de la province imposent. M. Campbell a déclaré que les changements sur la glace étaient un défi intéressant pour les joueurs.

«Cela change toute la structure du jeu, peut-être pour le mieux à long terme, mais pour l’instant c’est un ajustement pour les jeunes», a-t-il expliqué. M. Campbell a ajouté que, peu importe les défis, il veut s’assurer que l’équipe fasse sa part afin d’éviter de nouvelles restrictions.