le Mardi 16 août 2022
le Mercredi 14 octobre 2020 21:03 Autres - Others

Le discours du trône, prometteur selon Drouin

Selon le député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin, l'internet à haute vitesse pour les zones rurales et le soutien aux agriculteurs touchés par les restrictions de la circulation ont été les messages à retenir pour Prescott-Russell du discours du Trône. — photo d’archives
Selon le député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin, l'internet à haute vitesse pour les zones rurales et le soutien aux agriculteurs touchés par les restrictions de la circulation ont été les messages à retenir pour Prescott-Russell du discours du Trône.
photo d’archives
Selon le député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin, l'internet à haute vitesse pour les zones rurales et le soutien aux agriculteurs touchés par les restrictions de la circulation ont été les messages à retenir pour Prescott-Russell du discours du Trône.

La gouverneure générale Julie Payette a déclaré au Parlement, lors du discours du 23 septembre, que le fonds pour le haut débit serait accéléré afin de le fournir plus rapidement aux zones rurales. Elle a déclaré que la COVID-19 avait démontré l’importance d’améliorer l’accès à la fois au cellulaire et à la large bande pour les Canadiens des régions rurales qui travaillent à domicile.

«Au cours des six derniers mois, beaucoup plus de personnes ont travaillé à domicile, suivi des cours depuis la table de cuisine, fait des achats en ligne et accédé aux services gouvernementaux à distance, a-t-elle déclaré. Il est donc devenu plus important que jamais que tous les Canadiens aient accès à internet.»

Francis Drouin, le député libéral de Glengarry-Prescott-Russell, a déclaré que l’amélioration de l’infrastructure à large bande et cellulaire au niveau local contribuerait à éliminer les écarts de service entre les zones urbaines et rurales. L’objectif était de fournir une couverture cellulaire à 99,5 % de l’est de l’Ontario et une connexion internet à haut débit de 50 Mb/s à 95 % des résidents.

«Si vous êtes à Russell, Embrun ou dans n’importe quelle autre ville, tout va bien, Mais une fois que vous avez roulé pendant deux minutes, vous avez des problèmes», a-t-il déclaré.

Affaires agricoles

Dans le secteur agricole, le discours du Trône a réitéré une promesse de 2019 visant à compenser les travailleurs du secteur soumis à la gestion de l’offre de l’impact des accords commerciaux tels que la nouvelle entente de libre-échange. Cet engagement, ainsi qu’une promesse d’élargir le Compte d’urgence pour les entreprises du Canada (CEBA), aiderait les entreprises locales à faire face à COVID-19 et à d’autres défis économiques, a déclaré M. Drouin.

«J’ai parlé à de nombreux entrepreneurs et entreprises qui ne savent pas quand ils devront fermer de nouveau, a-t-il déclaré. Nous fournirons des subventions salariales supplémentaires pour aider ces entreprises à maintenir les emplois locaux et à rester en activité. Nous vivons également dans une région où les secteurs gérés par l’offre sont solides, et nous avons l’intention d’honorer les engagements pris précédemment en matière de compensation équitable pour les personnes touchées par les accords commerciaux internationaux ».

Racisme, langues minoritaires

Le discours du Trône a abordé le racisme systémique, les programmes de réconciliation et l’importance de la diversité dans tout le pays. Une mention spéciale a également été faite sur la protection des deux langues officielles, ainsi que des locuteurs minoritaires dans les différentes provinces.

M. Drouin, qui préside également la section canadienne de l’Assemblée parlementaire de la francophonie, a déclaré qu’il était attaché aux droits des locuteurs de langues minoritaires dans toutes les régions.

«Je me suis battu pour la langue française minoritaire en Ontario, et pour la langue anglaise minoritaire au Québec, a-t-il déclaré. Le plus important est de s’assurer que les institutions, que ce soit dans le domaine de la santé ou dans d’autres domaines, fournissent ces services linguistiques aux communautés qui en ont besoin.»