le Dimanche 4 Décembre 2022
le Jeudi 1 octobre 2020 12:05 Autres - Others

Nouveau centre de dépistage temporaire à Calypso

Limoges accueille depuis la semaine dernière un nouveau centre de dépistage de la COVID-19.

«Nous espérons ainsi desservir une
bonne partie de notre région», a déclaré le Dr Paul Roumeliotis, médecin-chef
du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) lors d’une téléconférence la
semaine dernière.

READ AN ENGLISH VERSION OF THIS ARTICLE

Le centre de dépistage de Casselman a
été submergé au cours des dernières semaines par le nombre de personnes qui ont
profité du service de dépistage au volant.

Au cours des deux dernières semaines,
la situation s’est aggravée à un point tel que la file d’attente quotidienne s’étendait
jusqu’au village. Le BSEO a dû embaucher des agents de sécurité et faire appel
à l’aide de la Police provinciale de l’Ontario (PPO) et des agents locaux pour
faire face à l’engorgement de la circulation.

Site à Calypso

Un site de dépistage temporaire a
depuis été installé dans le stationnement du Parc à Limoges. L’initiative découle
d’un effort conjoint entre le BSEO, les ambulanciers paramédicaux de
Prescott-Russell et Stormont-Dundas-Glengarry, et d’autres.

Le nouveau centre de dépistage au
volant est situé au 2015, rue Calypso. Il est ouvert sept jours sur sept, de 9h
à 17h. Tout le monde, allant des enfants d’un an et plus aux ainés, y est
admissible.

Le Dr Roumeliotis a noté que la
réduction de la demande croissante et énorme des autres centres de dépistage du
BSEO était la raison principale de l’installation du site temporaire à Limoges.
Les temps d’attente dans tous les autres centres d’évaluation devraient
également décroitre avec l’ouverture du site de Limoges.

Priorités en matière de dépistage

En raison de l’augmentation de l’achalandage,
tous les centres de dépistage de la région ont de nouvelles consignes quant aux
priorités. Les personnes qui présentent un ou plusieurs symptômes de la COVID-19
,mais qui ne savent pas si elles sont atteintes de la maladie ou d’une autre
affection, comme un simple rhume ou une grippe, seront testées en priorité.

La priorité en matière de dépistage
est également accordée aux personnes que les responsables de la santé publique
recommandent au dépistage parce qu’elles peuvent avoir été en contact étroit
avec une personne atteinte de la maladie. Le personnel et les personnes se
trouvant à un endroit où l’apparition de la COVID-19 a été confirmée ont
également la priorité pour les tests dans un centre d’évaluation.

Les enfants en âge scolaire sont
prioritaires, ainsi que les personnes qui ont été recommandées par un médecin
ou un travailleur de la santé ou qui doivent se faire tester pour répondre aux
directives de sécurité du ministère de la Santé, par exemple lors d’une visite
dans un établissement de soins de longue durée.

Le gouvernement provincial a
maintenant conclu des accords avec plus de cinq douzaines de pharmacies en
Ontario pour fournir le test de la COVID-19 aux personnes asymptomatiques. Il
s’agit de personnes qui ne présentent aucun symptôme de COVID-19, mais qui
veulent confirmer qu’elles ne sont pas atteintes de la maladie.

À l’heure actuelle, la quasi-totalité
des pharmacies qui fournissent le service de dépistage aux personnes
asymptomatiques est située dans les régions sanitaires d’Ottawa, de Toronto et
de Peel. Ces régions ont été désignées des «points chauds» de la transmission
de COVID-19 en Ontario en raison de l’augmentation considérable du nombre de
cas confirmés dans ces régions.

Le Dr Roumeliotis a confirmé que le
ministère de la Santé a garanti que le BSEO désignera prochainement des comme
centres de dépistage pour les personnes asymptomatiques.