le Jeudi 26 mai 2022
le Jeudi 13 août 2020 17:16 Autres - Others

Toute une histoire de pêcheur… une vraie

Paul Landry n'a attrapé qu'un seul poisson lorsqu'il est allé sur la rivière OUtaouais le 29 juillet pour une matinée de pêche tranquille. Mais c'était la prise du jour lorsqu'il a débarqué un maskinongé de 51 pouces. — photo fournie
Paul Landry n'a attrapé qu'un seul poisson lorsqu'il est allé sur la rivière OUtaouais le 29 juillet pour une matinée de pêche tranquille. Mais c'était la prise du jour lorsqu'il a débarqué un maskinongé de 51 pouces.
photo fournie
Un bon matin, Paul Landry a mis son bateau à l’eau et est revenu avec le plus gros poisson qu'il ait jamais pêché de toute sa vie.

«C’est le poisson de toute une vie», a déclaré Paul Landry, 79 ans, lors d’un entretien téléphonique le 10 aout. L’homme de Clarence-Rockland aura 80 ans en octobre et il pêche depuis au moins l’âge de cinq ans. Il reconnait qu’il n’est pas le plus passionné des pêcheurs, passant entre une demi-heure et une heure tout au plus, qu’il attrape un poisson ou non.

READ AN ENGLISH VERSION OF THIS ARTICLE

Mais il était au bon endroit, au bon moment, lorsqu’il a décidé de sortir son petit bateau de sa maison au bord de la rivière Outaouais, près de Clarence Point, le 29 juillet. «Je pêchais depuis 15 ou 20 minutes, a-t-il expliqué. Il y avait déjà pas mal de pêcheurs sur l’eau.»

Alors que son bateau avançait lentement en aval, M. Landry a senti une forte traction sur sa ligne. Il a tenté de la remonter, mais sans succès.

«Je pensais que j’étais coincé sur le fond, dit-il. Puis le « fond » a commencé à bouger. Je me suis alors dit que j’avais peut-être attrapé un gros poisson.»

Quelques-uns des autres pêcheurs du coin ont regardé M. Landry remonter lentement sa ligne jusqu’à ce qu’il réalise que ce qu’il avait attrapé était un maskinongé qui semblait déjà trop gros pour son petit filet. Un des autres pêcheurs est venu demander à M. Landry s’il avait besoin d’aide, mais son filet également n’était pas assez grand pour cette prise. L’autre pêcheur a donc téléphoné à un ami qui pêchait dans les environs de la baie Parker sur la rivière pour lui demander de l’aide.

«Il avait un filet aussi gros qu’un capot de voiture, a relaté M. Landry. Nous avons attaché les trois bateaux ensemble, et j’ai guidé le poisson dans le filet.»

Le maskinongé de M. Landry mesurait 51 pouces de la pointe à la queue. Bien que ce soit un poisson de la taille d’un trophée, qui valait bien la peine qu’on le débarque, M. Landry a décidé de le relâcher dans la rivière une fois qu’il a été mesuré et que des photos auraient été prises de lui avec sa prise.

Il se contente de rire quand on lui demande ce qui s’est passé ensuite. Cet épisode pourrait très bien finir en histoire de pêcheur bonifiée.