le Samedi 28 mai 2022
le Jeudi 9 juillet 2020 16:46 Autres - Others

Jackson Parsons, une étoile montante du hockey

Jackson Parsons alors qu’il portait les couleurs des Colts de Cornwall U18 AAA. — photo fournie par les Rangers de Kitchener
Jackson Parsons alors qu’il portait les couleurs des Colts de Cornwall U18 AAA.
photo fournie par les Rangers de Kitchener
Vous avez 15 ans, êtes passionné de hockey, faites partie des gardiens ciblés par le programme de développement de hockey Canada et une équipe junior majeure de Kitchener vous sélectionne pour défendre leur filet. Vous voici dans la peau de Jackson Parsons, un gardien prometteur qui a grandi à Embrun.

«Je dirais que je suis assez athlétique, vite et je bouge beaucoup devant mon filet.» Néanmoins, son gardien préféré en est un qui sait allier calme et athlétisme comme nul autre, soit Carey Price. Bien qu’il ait quelques pouces à envier à son idole, le gardien de 6 pieds, qui rêve à la Ligue nationale de hockey (LNH), risque de posséder le physique de l’emploi s’il grandissait encore un peu.

Une séance de repêchage peu orthodoxe, mais réjouissante

Bien qu’il rêve, comme tout joueur d’élite, à évoluer un jour dans la meilleure ligue au monde, Parsons sait que son développement passera d’abord par la ligue junior de l’Ontario (OHL). «Je souhaite utiliser tous leurs outils pour atteindre mon potentiel maximum.»

Au cours d’une séance de repêchage qui se déroulait de façon inhabituelle en ligne en raison de la COVID, Parsons a mis un pied dans la porte de la OHL, lorsque les Rangers de Kitchener ont jeté leur dévolu sur lui en 3e ronde. «J’étais vraiment super content!». Sa satisfaction face à l’équipe qui l’a sélectionné s’explique en grande partie par le fait qu’il avait déjà discuté avec leur entraineur de gardiens, et qu’il croit que celui-ci sera capable de le faire progresser dans la bonne direction. De plus, forts d’une saison de 40 victoires en 63 parties, les Rangers faisaient partie des équipes de tête du circuit l’an dernier, quoique cela ne fait pas gage de succès au hockey junior comme beaucoup de joueurs changent d’adresse chaque saison.

Parsons a les yeux rivés sur la prochaine saison, et il se prépare en conséquence, malgré le fait que les salles d’entrainement et les arénas étaient fermés au cours des derniers mois. «C’était assez dur de ne pas être sur la glace autant que d’habitude, mais on s’adapte, ça n’a pas été un gros problème pour moi.» Une partie de la solution pour continuer son développement et rester en forme réside dans la nutrition, aspect sur lequel Parsons met beaucoup l’accent. Il suit également le programme d’entrainement de sa préparatrice physique, Mélissa Bourdeau, via l’application Push.

Il peut également miser sur ses apprentissages au cours du camp de développement des gardiens de but offert en ligne à quelques jeunes espoirs invités par Hockey Canada. «J’ai vraiment apprécié ça. J’ai appris tellement de choses! Ça aurait été encore mieux en personne à Calgary, mais j’ai pu apprendre de présentateurs qui sont parmi les meilleurs au monde.»

Il sera intéressant de suivre ce que Parsons accomplira lors des prochaines saisons, lui qui a déjà connu un long parcours depuis ses débuts en hockey à l’âge de trois ans.