le Samedi 21 mai 2022
le Mercredi 8 juillet 2020 20:21 Autres - Others

Opération intense de la Sûreté du Québec

En fin d’après-midi, le 6 juillet, des agents de la Sûreté du Québec ont été dépêchés sur la rue Elm, à Grenville, lors d’une opération qui avait toutes les allures d’une intervention à haut risque. L’agente Marcoux, une des premières sur les lieux, a dû faire preuve de prudence et de bravoure dans une situation inconnue et potentiellement fatale. — photo André Farhat
En fin d’après-midi, le 6 juillet, des agents de la Sûreté du Québec ont été dépêchés sur la rue Elm, à Grenville, lors d’une opération qui avait toutes les allures d’une intervention à haut risque. L’agente Marcoux, une des premières sur les lieux, a dû faire preuve de prudence et de bravoure dans une situation inconnue et potentiellement fatale.
photo André Farhat
Le 6 juillet, vers 17h, de multiples agents de la Sûreté du Québec (SQ) ont investi la petite rue Elm, à Grenville. Par un étrange concours de circonstances, L’Argenteuil s’est retrouvé à cet endroit en même temps que les premiers agents.

L’opération a duré près de quatre heures, durant lesquelles un périmètre de sécurité a été établi entre les rues Wade et Queen, les maisons voisines ont été évacuées, et les agents sont restés aux aguets, pistolets au poing, certains agents embusqués sur le terrain vacant devant le domicile visé.

Un agent de la Sûreté du Québec (SQ) a garé son autopatrouille devant la résidence, et à l’aide du système de hautparleur de la voiture, a appelé la personne barricadée à l’intérieur à communiquer. L’agent a informé la personne possiblement à l’intérieur qu’il y avait un téléphone cellulaire auquel il l’appellerait. Le policier a également dit qu’il y croyait y avoir – peut-être – d’autres personnes dans la résidence :  « [nom inaudible] on est ici pour t’aider… [inaudible] est inquiet, il y aurait peut-être des gens dans le sous-sol… on ne veut pas te faire de mal, on est là pour t’aider ».

Les suppositions d’une prise d’otages ont alors couru.

 «Nous avons reçu un appel qu’un homme était en détresse psychologique possiblement sur place. Il était possible qu’il soit en possession d’une arme à feu», a déclaré un porte-parole de la SQ. Les mesures de sécurité sur le périmètre ont été mises en place par mesure préventive.

Les spéculations ont eu bon train durant toute la soirée : certains résidents du quartier ont affirmé avoir vu un homme en camisole, armé d’un fusil de calibre .12 marcher dans la rue.

L’attente tendue d’un dénouement s’est ultimement soldée en soulagement pour les agents, notre journaliste et les nombreuses personnes qui ont suivi l’opération en direct sur la page Facebook de L’Argenteuil. En effet, comme l’indique la Sûreté du Québec, « l’homme a été localisé dans le secteur de Grenville-sur-la-Rouge. Il a été conduit au centre hospitalier pour y recevoir les soins appropriés ».