le Jeudi 19 mai 2022
le Jeudi 2 juillet 2020 19:41 Autres - Others

Malgré la pandémie, on célèbre les finissants

Nadia Clément fait partie des élèves qui ont trouvé une façon originale de venir chercher leur diplôme. Elle est ici en compagnie d’une enseignante, France Lanois. — photo fournie par Lexine Ménard
Nadia Clément fait partie des élèves qui ont trouvé une façon originale de venir chercher leur diplôme. Elle est ici en compagnie d’une enseignante, France Lanois.
photo fournie par Lexine Ménard
Les finissants devaient malheureusement se passer de la tradition du bal cette année, mais l’obtention de leur diplôme n’est pas passée sous silence.

«Malgré la situation actuelle, il était essentiel d’offrir une remise des diplômes à nos élèves de 12e afin de souligner leurs succès des quatre dernières années, a déclaré Claude Lachaîne, directrice adjointe de l’École secondaire catholique d’Embrun. Nous souhaitions offrir quelque chose de mémorable.»

Ainsi, les écoles secondaires catholiques de la région, tant d’Embrun que de Casselman, ont souligné ce moment important en suivant un processus de remise des diplômes en trois étapes. Premièrement, les finissants recevaient une boite cadeau à leur domicile contenant des articles à l’effigie de l’école en plus d’une affiche à planter dans leur cour qui soulignait la présence d’un diplomé dans la résidence.

Ensuite, une cérémonie virtuelle de la remise des diplômes incluait des discours de membres du personnel, ainsi que d’élèves choisis pour l’occasion. Chaque élève y était reconnu, puis des bourses et mérites scolaires ont aussi été présentés.

Finalement, le 18 juin en après-midi, les finissants allaient tous à leur tour chercher leur diplôme en voiture à l’extérieur de l’école. «Certains ont même usé d’imagination et se sont présentés en autobus scolaire ou en tracteur par exemple», a ajouté Claude Lachaîne.    

Même si cela ne substitue pas de façon égale le rite de passage auquel les finissants ont généralement droit, il s’agissait d’un beau moment. «On n’a pas eu un moment tous ensemble, mais ça s’est tout de même très bien passé», expliquait Brunel Sontia Imele, finissant de l’école secondaire catholique de Casselman.

Des élèves récompensés pour leurs efforts soutenus

Certains élèves dont le rendement scolaire était exceptionnel ont également reçu une bourse. Ainsi, à l’École secondaire catholique d’Embrun, Véronique Roy a reçu 500 dollars du Club Richelieu pour avoir obtenu la meilleure moyenne aux cours de français (90,5%). Daniel Bourcier Blake a quant à lui mérité la bourse Embrun Ford de 250 dollars pour avoir obtenu la meilleure moyenne collégiale (86,5%).

Puis, le Groupe Automobile Laplante a décerné une bourse de 300 dollars à Isabelle Hébert pour avoir obtenu la meilleure moyenne niveau universitaire (93,6%). Puis, Drédann Quenneville s’est mérité la bourse du CSDCEO d’une valeur de 1500 dollars.

Noémy Pitre, avec ses 676 heures de travaux bénévoles, a obtenu le prix du lieutenant-gouverneur pour l’action bénévole communautaire des élèves. Finalement, la médaille académique du gouverneur général du Canada a été remportée par Joël Clément, qui a cumulé une moyenne de 92,7% dans ses cours de 11e et de 12e année.

À l’école secondaire catholique de Casselman, Brunel Sontia Imele a obtenu la médaille académique du gouverneur général en obtenant la meilleure moyenne parmi les 123 finissants de l’école. Noah Rivard s’est quant à lui mérité le prestigieux prix Je laisse ma marque, prix voté par l’ensemble de ses pairs.