le Samedi 28 mai 2022
le Jeudi 2 juillet 2020 19:35 Autres - Others

L’annulation des festivals: un dur coup pour la région

La course du père Noël est apprécié par plusieurs au festival de Noël de Casselman. — Archives
La course du père Noël est apprécié par plusieurs au festival de Noël de Casselman.
Archives
Au cours de la dernière semaine, plusieurs annonces d’annulation de festivals dans la région de Prescott-Russell se sont succédées, suscitant maintes réactions de la part des édiles économiques et politiques...

«C’est dommage. Ça me fait un pincement au cœur à chaque fois (qu’on annonce une annulation), a déclaré Julie Brisson, présidente de la Chambre de commerce de Prescott-Russell. C’est certain que c’est un coup dur pour la région». La semaine dernière on annonçait tour à tour l’annulation du Festival de Noël de Casselman et du Festival de la Curd de Saint-Albert. Ces annulations s’ajoutent à plusieurs autres annulations d’évènements dans la région, y compris le Festival de la Bine de Plantagenet, l’Oktoberfest de Vankleek Hill, et diverses foires annuelles. 

Interrogé à son tour, le maire de Casselman, Daniel Lafleur, a abondé dans le même sens. «Ça affecte tout le monde, les commerçants présents au festival (de Noël) peuvent aller chercher des profits pendant le festival pour bien finir l’année. Puis il y a la joie de vivre que l’évènement soulève dans la communauté aussi».  

Mme Brisson et M. Lafleur ont également fait remarquer que de tels évènements incitent les gens à visiter les hôtels, les restaurants et les autres commerces de la région. À bien des égards, l’annulation de ces évènements représente une bien mauvaise nouvelle. 

Pour sa part, le maire de La Nation, François St-Amour, a également soulevé une autre inquiétude. «Il y a beaucoup de bénévoles qui s’impliquent pour assurer le succès de ces festivals. Si ça arrête une année, est-ce qu’ils vont tous revenir?» Dans le territoire de La Nation, outre le Festival de la Curd, les organisateurs du Riceville Fair ont également dû laisser tomber l’édition 2020. 

Malgré tout, Mme Brisson dit comprendre la situation. Même son de cloche de la part du maire Lafleur. «Les organisateurs du festival de Noël forment une équipe extraordinaire, mais c’est une décision difficile qu’ils devaient prendre.» 

 «C’est décevant pour les festivals, a ajouté M. St-Amour. Il n’y a personne qui aime ça, mais il n’y a rien qu’on puisse faire.»