le Mercredi 17 août 2022
le Jeudi 18 juin 2020 14:58 Autres - Others

Les églises sont de nouveau ouvertes au public

L'église Saint-Jacques d'Embrun — archives
L'église Saint-Jacques d'Embrun
archives
Les églises avaient le droit de rouvrir à compter du 12 juin dernier, à condition d’être prêtes à respecter les conditions sanitaires imposées.

«Nous attendions l’ouverture des églises avec empressement, mais la nouvelle du lundi 8 juin pour l’ouverture le vendredi 12 nous a tout de même pris par surprise», a déclaré Michel Pommainville, curé à Embrun et à Marionville. Celui-ci s’attendait à avoir quelques semaines de préparation entre l’annonce de la réouverture et la réouverture, mais ils suivaient de près depuis un bon moment ce qui se passait dans d’autres églises lors de réouverture, ce qui a facilité la transition.

Le lendemain de l’annonce du 8 juin, une rencontre ZOOM eut lieu pour le conseil presbytéral, formé de prêtres nommés pour accompagner l’archevêque, afin de se préparer à l’ouverture. Celui-ci devait s’assurer de respecter toutes les lignes directrices (environ une vingtaine) énumérées par les évêques de l’Ontario en conformité avec le Bureau de santé de l’Est ontarien (BSEO) dans le but d’assurer une réouverture en toute sécurité.

Les mesures qui y sont énoncées concernent notamment la distanciation physique, les équipements de protections, le contrôle des capacités de l’église (une limite maximale de 30% d’occupation est imposée), les stations de désinfection des mains et l’affichage des avis de sécurité face à la covid.

Tous les efforts de préparation qui ont été déployés ont, semble-t-il, porté fruit, puisque la réouverture a pu se faire dès dimanche 14 juin. «C’était la joie qui régnait, l’excitation était au rendez-vous chez la majorité des gens. Tandis que chez quelques personnes je ressentais une certaine crainte», d’expliquer M. Pommainville.

Des protocoles inhabituels

Si les gens étaient heureux de se retrouver sur place, tous avaient besoin de s’ajuster. « Après chacune des messes, une équipe s’est affairée à désinfecter les lieux afin de s’assurer que le groupe suivant pouvait se sentir en sécurité. Les gens pouvaient s’assoir que dans certains bancs vu la distanciation physique. Les gens entraient par une certaine porte et procédaient, ils étaient invités à se désinfecter les mains. Procédait par la suite dans la grande allée, en suivant les flèches, et se rendait à leur banc, toujours en gardant une distance. »

Le prêtre et les ministres extraordinaires devaient obligatoirement porter un masque, mais plusieurs personnes qui ont assisté à la cérémonie ont également décidé de le faire. Par ailleurs, la fin de la diffusion des messes d’Embrun sur Facebook a déçu quelques personnes, mais d’un point de vue général, la réouverture des églises s’est bien déroulée.

 «Dans l’ensemble, l’équipe a dirigé des mains de maitre pour que les messes soient sécuritaires et que les gens s’y sentent à l’aise. Je tiens à remercier l’équipe… une nouvelle expérience qui a demandé beaucoup de temps et d’énergie, mais que les gens ont grandement appréciée… »