le Samedi 13 août 2022
le Jeudi 11 juin 2020 14:47 Autres - Others

La Galerie Route des Arts rouvre avec une nouvelle exposition

La Galerie Route des Arts reprend ses activités dès le 11 juin, avec une exposition regroupant 10 artistes membres de la Route des Arts. Au-delà des expositions, la programmation adaptée de la Galerie comprend toujours des ateliers créatifs pour les grands et les petits. — photo André Farhat
La Galerie Route des Arts reprend ses activités dès le 11 juin, avec une exposition regroupant 10 artistes membres de la Route des Arts. Au-delà des expositions, la programmation adaptée de la Galerie comprend toujours des ateliers créatifs pour les grands et les petits.
photo André Farhat
Le coronavirus a interrompu la première programmation annuelle de la Galerie Route des Arts après à peine deux mois. Pour son déconfinement, elle présente 10 expositions en une, du 11 juin au 4 juillet.

«C’est un préambule à l’exposition annuelle de la Route des Arts », a expliqué Lise-Ann Bernatchez, chargée de projet à la Galerie Route des Arts, lors d’une entrevue vendredi. Dix membres de l’organisme La Route des Arts, qui évolue distinctement de la Galerie, investissent chacun un mur des trois salles de l’unique espace public consacré à l’art visuel dans Argenteuil. Les huit peintres et deux sculpteurs y présentent des œuvres inédites. «Ce sont 10 miniexpos solos», a résumé Mme Bernatchez.

Puis, le 10 juillet, ce sont les quelque 30 membres de la Route des Arts qui y présenteront la première exposition annuelle de l’organisme. Le calendrier de son traditionnel parcours estival, durant lequel les gens sont invités à se rendre dans les ateliers des artistes, est toujours à l’étude, mais il sera assurément différent des autres années.

Deux des trois expositions annulées ont été reportées à l’automne. Les amateurs d’art auront donc l’occasion, après tout, de voir les expositions collectives Bestiaire et Flore Laurentienne.

Vernissages sur invitations

Qui dit exposition dit vernissage. Et la question revient : y en aura-t-il et quelles formes prendront-ils?

Il faut d’abord savoir que la Galerie ne recevra qu’un maximum de 25 personnes en tout temps. Comme partout ailleurs, des mesures sociosanitaires ont été prises. «On a du Purell, il y a des pastilles au sol à deux mètres d’intervalle, et un plexiglas au comptoir de la boutique», a expliqué Lise-Ann Bernatchez.

Quant aux 10 artistes en minisolo, les vernissages se feront par artiste, à leur discrétion. Certains pourraient préférer s’en abstenir. Pour s’y présenter, les amateurs doivent y être invités par l’artiste ou s’inscrire en ligne (une fois l’évènement créé).

La boutique sera ouverte lors des vernissages, et durant les heures d’ouverture normales, du mercredi au dimanche, de 11h à 17h.

Emplacement

En s’installant dans l’ancienne quincaillerie de la rue Clyde à Lachute, le 1er juin 2019, la Galerie Route des Arts a d’une part choisi un emplacement très enviable, au centre-ville de la plus importante municipalité d’Argenteuil. D’autre part, elle s’est créé un espace multifonctionnel que Lise-Ann Bernatchez compte mettre en valeur. «On veut mettre aussi de l’avant la location de la Galerie, pour des évènements, le réseautage, etc.»

Déjà à l’automne dernier, la Galerie avait suggéré que les organisations pourraient y tenir des 5 à 7 ou des conférences, par exemple.

Atelier, classe et salle de jeu

La Galerie Route des Arts va poursuivre sa mission de démocratisation de l’art, en organisant des ateliers créatifs, pour ados et adultes. Qu’il s’agisse d’écriture, de modèle vivant ou de diverses techniques, les néophytes ou artistes curieux ou perfectionnistes y trouveront surement leur compte.

Les plus petits ne seront pas en reste, car la Galerie organise pour eux un camp d’été créatif et différent. Du 8 juillet au 26 aout, tous les mercredis matins, de 9h à 12h, les enfants inscrits s’amuseront sur divers projets. « On veut stimuler leur créativité », affirme Lise-Ann Bernatchez, qui assure que le tout sera très abordable, et le matériel sera fourni.

Encore là, des mesures sociosanitaires vont être scrupuleusement appliquées. Par exemple, un maximum de huit participants a été établi pour les ateliers, et plusieurs tables seront utilisées pour respecter les distances recommandées.

Après des mois à être confinés et isolés du monde extérieur, on peut parier que beaucoup de curieux et d’amateurs d’art pourraient bien entrer dans une galerie pour y prendre une bouffée «d’art frais».