le Jeudi 19 mai 2022
le Jeudi 4 juin 2020 17:32 Autres - Others

Soutien du fédéral à la Maison Interlude et au Centre Novas

  photo tirée d'une banque d'images
photo tirée d'une banque d'images
La Maison Interlude et le Centre Novas ont reçu un soutien de taille la semaine dernière.

En effet, le gouvernement fédéral, par la voix de son député, Francis Drouin, a annoncé un soutien aux maisons d’hébergement pour femmes et les centres d’aide aux femmes victimes d’agressions sexuelles dans Glengarry-Prescott-Russell pendant la pandémie de la COVID-19.

Ce financement permettra de mener une série d’activités, notamment pour accroitre la sécurité et la préparation aux situations d’urgence, et pour soutenir la continuité des activités de ces organismes. Le financement devrait servir, par exemple, à acheter des équipements de protection individuelle, à faire garder les enfants, à trouver un autre logement pour les femmes, à payer les heures supplémentaires du personnel et à accroitre la couverture et la capacité du personnel.

Pour la présidente de la Maison Interlude, Muriel Lalonde, cette aide financière survient à temps pour permettre à la maison de soutenir ses efforts dans la lutte contre la COVID-19. «Ce financement permettra à la Maison Interlude d’ajouter des ressources à l’intérieur de la maison pour plus de rigueur dans les règles d’hygiène et de fournir aux résidentes plus de moyens de distanciation sociale», a indiqué Mme Lalonde.

D’autre part, ce soutien qui survient lors de la pandémie de la COVID-19 confirme que le gouvernement est conscient que ce contexte exceptionnel a augmenté les violences contre les femmes de façon générale estime Mme Lalonde. «Depuis le début de la pandémie, on suit avec beaucoup d’inquiétude l’évolution de ces violences. Depuis peu, les appels d’aides augmentent, et la complexité de ces appels aussi a expliqué Mme Lalonde.

«Il faut dire que la vulnérabilité de ces femmes due à la pandémie est alarmante, a déclaré Mme Lalonde. La situation économique et la perte d’emploi accroissent considérablement les violences dont elles sont les principales victimes.»

Cependant, la Maison Interlude souhaite que ce financement ouvre la porte à d’autres soutiens du genre de la part du gouvernement provincial afin de développer d’autres programmes. «Depuis des années, le gouvernement provincial n’a pas augmenté son financement. On espère avoir une aide supplémentaire dans le futur pour permettre d’augmenter la capacité d’accueil de notre maison», a déclaré la présidente de la Maison Interlude.

Ce soutien financier s’inscrit dans le plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19, dans lequel le gouvernement du Canada a investi jusqu’à 50 millions de dollars pour soutenir les maisons d’hébergement et les centres d’aide aux femmes victimes d’agressions sexuelles, y compris l’aide aux maisons d’hébergement dans les réserves des premières nations.

«Comme partout au Canada, le confinement fut pour certains une dure étape durant la crise que nous vivons. Le COVID-19 a touché tous les aspects de notre vie au Canada, mais il ne faut pas oublier que ce sont les personnes les plus vulnérables, y compris les femmes victimes de violence et leurs enfants, qui sont exposées aux risques les plus grands. Ces fonds permettent de prendre des mesures rapides et décisives pour combler le manque de ressources et de services dans Glengarry-Prescott-Russell. Je tiens à dire à toutes celles pour qui la maison n’est plus un lieu sécuritaire que de l’aide existe et que vous ne serez jamais seule dans ce combat » a indiqué le député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell Francis Drouin.