le Dimanche 14 août 2022
le Mercredi 20 mai 2020 14:26 Autres - Others

Bourses en agriculture offertes aux étudiants francophones

L’Union des cultivateurs franco-ontariens lance une fois de plus son appel aux candidatures pour bénéficier de bourses d’études ou de bourses de projet d’entreprise en agriculture ou agroalimentaire. — photo tirée d'une banque d'images
L’Union des cultivateurs franco-ontariens lance une fois de plus son appel aux candidatures pour bénéficier de bourses d’études ou de bourses de projet d’entreprise en agriculture ou agroalimentaire.
photo tirée d'une banque d'images
L’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) lance une fois de plus son appel aux candidatures pour bénéficier de bourses d’études ou de bourses de projet d’entreprise en agriculture ou agroalimentaire.

Les intéressés ont jusqu’au 15 aout 17h afin de soumettre leur dossier. Ces bourses sont possibles grâce au Fonds de la relève agricole, un partenariat entre la Fondation franco-ontarienne et l’UCFO établi depuis 2006.

L’objectif du programme de bourses du Fonds de la relève agricole c’est d’encourager la relève et les entreprises de langue française dans les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire en Ontario. Le Fonds de la relève agricole franco-ontarienne favorise l’éducation, le démarrage, l’établissement et le développement de nouvelles entreprises agricoles franco-ontariennes.

Les bourses d’études, d’une valeur de 500 $, sont accessibles aux étudiants âgés de 16 à 25 ans inscrits dans un domaine admissible en lien avec l’agriculture. Les bourses de projets d’entreprise, d’une valeur de 6 000 $, appuient les initiatives de jeunes entrepreneurs agricoles.

L’Union des cultivateurs franco-ontariens a été fondée en 1929. Elle a pour mission de représenter et de défendre les intérêts des agriculteurs et producteurs franco-ontariens.

En 2006, le président à l’époque, Pierre Bercier, décide de créer le Fonds de la relève agricole. À ses yeux, il était tout simplement «inacceptable» que les jeunes qui se dirigeaient en agriculture n’aient pas le privilège de bénéficier d’un coup de pouce financier. Aujourd’hui, son rêve perdure : plus de 70 000 $ en bourses ont été distribués depuis 2015.

«Pierre Bercier était un visionnaire, a déclaré Danik Lafond, directeur général de l’UCFO. Le Fonds de la relève agricole a permis d’aider financièrement et d’encourager plusieurs étudiants en agriculture et appuyé le démarrage de nombreux projets d’entreprise. La crise de la COVID-19 semble redonner ses lettres de noblesse aux agriculteurs et producteurs qui assurent la souveraineté alimentaire. Les personnes qui décident d’œuvrer en agriculture ou en agroalimentaire méritent qu’on les appuie.»

Pour plus d’informations ou proposer sa candidature à ces deux bourses, les intéressés peuvent consulter le site de l’UCFO : http://ucfo.ca/fonds-de-releve-agricole-franco-ontarienne/.