le Jeudi 11 août 2022
le Mercredi 20 mai 2020 14:55 Autres - Others

Appui financier demandé pour le Centre Roger-Séguin

Le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, a demandé 500 000 $ aux Comtés unis de Prescott-Russell pour aider à la reconstruction du Centre d'accueil Roger Séguin. L'argent servirait à l'achat d'une propriété pour un nouveau site pour le centre de soins de longue durée situé à Clarence Creek. — photo Gregg Chamberlain
Le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, a demandé 500 000 $ aux Comtés unis de Prescott-Russell pour aider à la reconstruction du Centre d'accueil Roger Séguin. L'argent servirait à l'achat d'une propriété pour un nouveau site pour le centre de soins de longue durée situé à Clarence Creek.
photo Gregg Chamberlain
L’établissement de soins de longue durée Roger-Séguin de Clarence Creek a besoin d'argent pour acheter un terrain en vue d’un projet d'expansion et de reconstruction.

«J’espère!», a tout simplement lancé le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, concernant sa demande d’aide financière aux Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR) pour le projet. Ce dernier a présenté une demande de 500 000 dollars lors de la séance plénière du conseil des CUPR du 13 mai dernier. La demande, si elle est approuvée, servira à l’achat d’un terrain pour un nouvel emplacement du Centre d’accueil Roger Séguin.

Le groupe à but non lucratif qui possède et exploite le centre de soins de longue durée de 115 lits à Clarence Creek tente de réunir 10 millions de dollars d’ici 2024 pour atteindre le montant minimum nécessaire pour garantir la construction du nouveau centre proposé de 35 millions de dollars.

L’établissement actuel ne répond pas aux normes du code provincial de la construction pour une résidence de soins de longue durée. Le groupe à but non lucratif a déterminé que la meilleure solution à long terme était la construction d’un nouvel établissement plutôt que la rénovation des locaux existants.

Une page de collecte de fonds pour le projet a été mise en place sur le site https://www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/centre-daccueil-roger-seguin/. Mais le groupe a besoin de 500 000 dollars dès maintenant pour acquérir le terrain nécessaire à la construction du nouvel établissement.

Demande aux CUPR

Le maire Desjardins souhaite que le conseil des CUPR fournisse 500 000 dollars à partir d’un excédent budgétaire prévu. Le plan initial du conseil des CUPR était de mettre l’excédent au service du projet de remplacement de la Résidence Prescott-Russell, mais M. Desjardins pense que le projet Roger Séguin mérite également de l’aide.

«J’ai vu une opportunité de demander un certain montant à partir du surplus, a déclaré M. Desjardins, lors d’une entrevue subséquente. Le terrain est tout près et est à vendre, donc ça semble être une bonne chose.»

Le budget 2020 des CUPR comprend déjà l’allocation annuelle de fonds de soutien au Centre d’accueil Roger Séguin. Le directeur général Stéphane Parisien a fait remarquer l’urgence de la demande lors de la séance du 13 mai.

«Ils (groupe à but non lucratif) doivent acheter ce terrain, a-t-il déclaré, qui serait lié à la nouvelle construction.»

«Je pense qu’il est juste que cette demande soit autorisée, a déclaré le maire Robert Kirby du canton de Hawkesbury Est. Je ne pense pas qu’il soit déraisonnable de le leur donner.»

«J’ai une question, a toutefois renchéri le président des CUPR, Pierre Leroux, Avec la pandémie actuelle, où en sommes-nous avec nos propres finances?»

M. Leroux a fait remarquer que les CUPR fournissent une aide financière d’urgence liée à la pandémie COVID-19, y compris des centres de garde d’enfants d’urgence pour aider les parents qui sont des travailleurs essentiels et ne peuvent pas rester à la maison avec leurs enfants pendant la pandémie. M. Leroux ainsi que la mairesse de Hawkesbury, Paula Assaly, tout en exprimant une certaine sympathie envers la demande de leur collègue, se sont demandé s’il y avait d’autres options que le conseil des CUPR pourrait envisager.

Le conseil des CUPR a demandé à l’administration d’examiner la demande et de préparer un rapport, avec des recommandations, pour la séance régulière du 27 mai.