le Mercredi 30 novembre 2022
le Mercredi 13 mai 2020 17:44 Autres - Others

Des porte-clés pour les banques alimentaires

Une jeune entrepreneuse de Saint-Albert a décidé de vendre des porteclés avec le slogan «ça va bien aller » pour apporter son aide aux personnes vulnérables et les entreprises locales en détresse.

Stéphanie Adam, une jeune entrepreneuse et travailleuse sociale, a trouvé le moyen d’aider les banques alimentaires et les petites entreprises de Saint-Albert, en donnant de son temps et en exploitant sa créativité.

photo fournie

Tout a commencé avec la pandémie de la COVID-19 et la fermeture des entreprises non essentielles. La jeune femme, qui a vu son volume de travail baisser, a décidé de consacrer son temps à la communauté. «Je voulais trouver le moyen d’aider les personnes les plus touchées par les conséquences de la pandémie», a expliqué Mme Adam.

Devant cette bonne volonté, la jeune femme va trouver l’idée qui va lui permettre de joindre son désir d’aider et exprimer sa créativité. La jeune femme a mis en vente des porteclés comportant le slogan Ça va bien aller. Les profits sont remis à la banque alimentaire et à des entreprises de la région qui sont directement touchées par la pandémie.

«J’ai commencé à vendre les porteclés au tout début de la pandémie. L’idée plait tout de suite et les commandes vont se multiplier sur la page Facebook de la jeune femme qui compte plus de 1000 abonnés.

«J’ai commencé à vendre mes porteclés sur ma page Facebook ainsi que sur mon compte Instagram. Le bouche-à-oreille au sein de la communauté a permis de donner à mon initiative plus de visibilité», a-t-elle ajouté.

D’autre part, la jeune entrepreneuse a expliqué que le processus d’achat respecte les consignes de distanciation sociale et qu’il n’y a aucun contact avec les clients. Ainsi, les personnes intéressées passent leurs commandes sur les médias sociaux, le paiement se fait par virement électronique et elle effectue elle-même la livraison.

«En partant travailler le matin, je livre les commandes dans les boites aux lettres ou je dépose tout simplement le petit colis sur le balcon. Il n’y a aucun contact avec les clients», a commenté Stéphanie Adam.

Cette initiative a permis depuis à la banque alimentaire de la région de recevoir 300$ en dons. Cependant pour aider les entreprises locales, Stéphanie Adam a procédé autrement en faisant des achats.

«J’ai choisi six entreprises de la région que je connais très bien et j’ai effectué des achats de produits ou des cartes cadeaux. Les produits sont remis après sur la page Facebook et sont donnés en guise de cadeaux à la clientèle qui s’abonne aux médias sociaux des entreprises de la région», a assuré Mme Adam.

La jeune femme, toujours dans un élan de solidarité, a décidé de diversifier les produits mis en vente, en proposant des verres de vin/bière et tasses à café avec le même slogan, pour amasser le plus de dons possible. «J’essaie de partager le plus possible pour inciter les gens à faire plus de dons et d’aider le plus de gens possible, tout en diffusant un message d’espoir», a conclu Mme Adam.