le Mercredi 18 mai 2022
le Mercredi 13 mai 2020 13:50 Autres - Others

Des motocross et de VTT un peu trop actifs

Le confinement et le printemps sont en contradiction, et c’est tout aussi vrai chez les amateurs de conduite hors route. La Sûreté du Québec a dû freiner les ardeurs de plusieurs intrépides qui se sont aventurés dans des carrières de sable et autres endroits non permis.  

«Ces terres-là, ce sont des terrains privés, a confirmé Marc Tessier de la Sûreté du Québec (SQ). Il va y avoir d’autres opérations dans les semaines à venir.».

La SQ souhaite sensibiliser la population sur le fait que les carrières de sable et autres endroits alléchants pour les conducteurs de VTT et de motocross sont pour la plupart sur des propriétés privées. «Quiconque circule sur une terre du domaine privé, sans l’autorisation du propriétaire et du locataire, commet une infraction et est passible d’une amende de 450 $ à 900 $.» 

Le 3 mai dernier seulement, lors d’opérations sur le chemin Breamer, à Gore, la Montée Jackson, à Brownsburg-Chatham et le chemin Scotch, à Grenville-sur-la-Rouge, les patrouilleurs de la SQ ont émis 10 constats d’infraction à des personnes pour avoir conduit un véhicule hors route sur un chemin public. Les gens qui agissent ainsi s’exposent à une amende de 150$. 

Demande et tentation 

Il n’en reste pas moins que durant le confinement, l’envie de s’évader sur deux ou quatre roues, dans les prés ou pits de sable a été plus forte qu’elle ne l’a jamais été. Pour Marc-André Gervais, de VTT Lachute, à Whissell Town, c’est presque du jamais vu en 12 ans. 

 «Notre chiffre d’affaires a augmenté de 30%. On ne fournit pas à la demande.» Le commerce de la route du Canton a pu demeurer actif durant le confinement, car il vend non seulement des motos et des VTT électriques, mais aussi des quadriporteurs. « C’est considéré comme essentiel, dont ça nous a permis de rester ouverts ».   

Ce sont toutefois les véhicules récréatifs qui ont vraiment eu la cote, et pas seulement chez les fanatiques de mécanique. «On a vendu beaucoup de VTT pour enfants, a révélé Marc-André Gervais, mais aussi pour les parents. Je pense que pendant le confinement, un commerce comme le nôtre, ç’a aidé les familles, surtout celles qui ont de grands terrains.»  

Saut périlleux  

Le déconfinement est désormais bien amorcé, et bien entendu, les gens d’Argenteuil – mais aussi de l’extérieur – voudront profiter de l’été qui approche, qui est presque à nos pas. Ils voudront arpenter les paysages pittoresques de nos campagnes et respirer notre air pur à grands poumons. Et qui pourrait leur en vouloir? 

 Et bien entendu, avec la situation incertaine des campings et autres secteurs d’activités de plein air, bien des gens seront tentés d’emprunter les sentiers les moins fréquentés. Et les interdits. 

 

photo André Farhat