le Jeudi 19 mai 2022
le Mercredi 29 avril 2020 15:05 Autres - Others

La Cité déclare l’état d’urgence sanitaire

La Cité de Clarence-Rockland a déclaré son propre état d'urgence sanitaire officiel. Cette déclaration permet à la municipalité, en vertu des directives provinciales, d'utiliser ses pompiers volontaires comme agents temporaires d'application des règlements afin d'alléger la charge de travail des quatre membres du service municipal d'application des règlements pour traiter les infractions aux directives provinciales de prévention des pandémies dans le cadre de la situation COVID-19. — photo Gregg Chambelain
La Cité de Clarence-Rockland a déclaré son propre état d'urgence sanitaire officiel. Cette déclaration permet à la municipalité, en vertu des directives provinciales, d'utiliser ses pompiers volontaires comme agents temporaires d'application des règlements afin d'alléger la charge de travail des quatre membres du service municipal d'application des règlements pour traiter les infractions aux directives provinciales de prévention des pandémies dans le cadre de la situation COVID-19.
photo Gregg Chambelain
La Cité de Clarence-Rockland a déclaré à son tour l’état d’urgence sanitaire sur son territoire.

La déclaration officielle de l’état d’urgence sanitaire a eu lieu le 21 avril. Le maire Desjardins l’a décrite comme «une mesure administrative» faisant suite à l’annonce faite la semaine dernière par le ministre des Affaires municipales et du logement de l’Ontario, Steve Clark, en vertu de la Loi provinciale sur la gestion des urgences et la protection civile.

READ THE ENGLISH VERSION OF THIS ARTICLE
Health state of emergency declared for Clarence-Rockland

«Notre idée était de prendre certains de nos pompiers volontaires et d’en faire des agents de règlements temporaires», a expliqué le maire Desjardins. Nous voulons qu’ils aident nos quatre agents de règlements à plein temps, surtout pendant les weekends.»

Mais le maire a fait remarquer que la ville doit déclarer officiellement l’état d’urgence en vertu de la réglementation provinciale pour réaffecter l’un de ses employés municipaux à d’autres tâches spécifiques liées à l’urgence.

Dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire provincial, les agents municipaux ont la même autorité que les policiers pour faire appliquer les directives du plan de prévention et de protection contre la pandémie concernant la distanciation sociale, l’interdiction de rassemblement de plus de cinq personnes et la fermeture publique de toute entreprise non essentielle afin de réduire le risque de contagion par COVID-19. La police et les agents de la force publique ont le choix d’avertir les gens en cas d’infraction ou de donner des contraventions, ce qui peut entrainer des amendes.

Le maire Desjardins a fait remarquer que les quatre agents des règlements de Clarence-Rockland ont eu beaucoup d’appels supplémentaires à traiter depuis le début de la situation de pandémie et la rédaction de la liste des volontaires du service d’incendie pour les aider aidera à alléger la charge de travail.

«Jusqu’à présent, aucune amende n’a été donnée, a-t-il déclaré. Seulement des avertissements, et c’est ainsi que nous aimerions garder les choses. Les gens ont été très bons pour respecter la distanciation sociale et d’autres mesures.»