le Jeudi 18 août 2022
le Mercredi 18 mars 2020 14:46 Autres - Others

Une nouvelle politique en matière d’inondations pour A-P

Alfred-Plantagenet Township residents, with properties located within a flood-prone area along the Ottawa River, are now responsible for taking steps to protect their homes and lands from any future spring flooding. The township’s new policy for flood relief is focused on dealing with life-threatening situations. — archives
Alfred-Plantagenet Township residents, with properties located within a flood-prone area along the Ottawa River, are now responsible for taking steps to protect their homes and lands from any future spring flooding. The township’s new policy for flood relief is focused on dealing with life-threatening situations.
archives
Le canton d'Alfred-Plantagenet dispose d'une nouvelle politique pour faire face aux situations d'inondations printanières dans sa région.

Le maire Stéphane Sarrazin a indiqué que l’accent sera mis sur la réponse aux situations mettant la vie en danger, plutôt que d’aider les propriétaires de propriétés riveraines à protéger leurs maisons contre les inondations par la rivière des Outaouais ou la rivière Nation Sud et leurs affluents.

«Nous ne serons pas en mesure de soutenir ces dépenses», a déclaré le maire Sarrazin. La politique de la municipalité signifie que les propriétaires, dont les propriétés sont situées dans une zone inondable de la rivière des Outaouais ou d’un autre affluent, sont responsables de toutes les modifications, temporaires ou permanentes, apportées à leur maison et à d’autres bâtiments pour les protéger d’éventuelles inondations printanières.

L’année dernière, le cout de l’aide, apportée aux propriétaires riverains en cas d’inondation par la municipalité, a été de 50 000 à 75 000$ en termes de matériel comme les sacs de sable et le temps de travail bénévole du personnel de la municipalité, y compris les membres du Service des incendies, pour remplir les sacs et aider à les transporter aux propriétés situées dans les zones inondables de la municipalité.

La municipalité n’a reçu aucune aide financière du gouvernement provincial pour les secours en cas d’inondation, car les dépenses de son programme de lutte contre les inondations étaient inférieures au montant minimum d’éligibilité. Le maire Sarrazin a indiqué qu’il attendait toujours une réponse de la province aux questions qu’il avait posées lors de la conférence de la Rural Ontario Municipal Association, au début de l’année, à savoir si le gouvernement allait fournir une aide financière pour faire face aux problèmes d’érosion des berges créés par les inondations printanières des dernières années.