le Jeudi 11 août 2022
le Mercredi 11 mars 2020 20:09 Autres - Others

Jiu-jitsu: deux podiums pour Hawkesbury

  photo André Farhat
photo André Farhat
Le second tournoi de jiu-jitsu de l’année, à Hawkesbury, a permis au dojo Flowater de Hawkesbury de prendre du galon et à ses combattants de repartir avec deux médailles et de l’expérience.

Le tournoi Mastermind Jujitsu Cup 2020 de Hawkesbury, organisé par l’OJA (association de jiu-jitsu de l’Ontario), a réuni de nombreux adeptes de ce sport en pleine croissance. Parlant de croissance, ce tournoi a attiré beaucoup de jeunes de 12 ans et moins.

photo fournie

Le dojo Flowater, qui a un volet important réservé aux enfants, en a présenté plusieurs, dont Caleb Ménard, 7 ans, et Chloé Séguin, 12 ans. Cette dernière a obtenu une médaille d’argent chez les jeunes filles – ceinture blanche – 60,6 kg et plus.

Caleb n’a pas remporté de médaille, mais il a bien retenu cette leçon de son maître, un des deux copropriétaires de Flowater, Steve Loiselle. «Je n’ai pas gagné, mais j’ai appris!», a-t-il dit.

Chez les hommes, Martin Lacelle est reparti avec le bronze dans la division Maîtres (35 et plus) – ceinture bleue – moins de 90 kg. Martin Gascon et Benoit Marsolais en étaient tous deux à leur premier tournoi. Ils ont terminé respectivement sixième et septième dans leur division. Le jiu-jitsu est un sport de soumission et pour Benoit Marsolais, «c’est un sport compétitif, mais pas agressif», qui en plus de travailler la mémoire et la concentration «est une bonne chose pour l’humilité et le jugement».

photo fournie

Hawkesbury: relais compétitif

Fabio Holanda, qui voyait au bon déroulement du tournoi, a parlé de Hawkesbury comme d’un endroit idéal pour le jiu-jitsu ontarien et québécois, parce que la ville est située à mi-chemin entre Montréal et Ottawa. Une opinion partagée par l’organisateur du précédent tournoi, Tri Nguyen, de Submission Arts United.

Le jiu-jitsu, dont la popularité monte en flèche depuis quelques années, est de plus en plus apprécié par les jeunes. «Tous les enfants devraient apprendre le jiu-jitsu, a commenté Fabio Holanda. Ils acquièrent de la discipline et de l’assurance en leurs moyens.»