le Lundi 5 Décembre 2022
le Mercredi 5 février 2020 20:28 Autres - Others

Duels divisés pour les Hawks

Les Hawks ont connu deux matchs très physiques contre leurs principaux rivaux de division, Rockland et Ottawa.  — photo André Farhat
Les Hawks ont connu deux matchs très physiques contre leurs principaux rivaux de division, Rockland et Ottawa.
photo André Farhat
Vendredi et samedi, les Hawks ont joué deux parties de quatre points chacune, leur permettant de se rapprocher de Rockland, en tête de la division, puis de s’éloigner d’Ottawa, juste derrière Hawkesbury, en troisième position.

Tout d’abord, vendredi, les Hawks
recevaient les Nationals de Rockland, et ont pu se rapprocher à huit points des
meneurs. «C’est une équipe très, très rapide, a affirmé Rick Dorval, l’entraineur
en chef des Hawks, mais on ne leur a pas laissé beaucoup d’ouverture.»

 En effet, les Nats, qui attaquent et
contrattaquent toujours à trois joueurs, n’ont pu déborder la défense des
Hawks, qui ont ouvert la marque en première période. Ils ont porté le compte à
2-0 dans les dix premières secondes du deuxième tiers. 

Mais une avance de deux buts n’est pas
une avance du tout, surtout devant une équipe aussi rapide et offensive que les
Nationals. Ceux-ci ont tôt fait de niveler le pointage, lors d’un affrontement
assez physique où la rivalité et les tensions ont été visibles. «J’ai une
motivation supplémentaire quand je joue contre Rockland, avoue en souriant le
gardien Mathieu Chénier, parce qu’ils m’ont laissé passer l’an dernier!»

Les Hawks ont toutefois rapidement
repris le dessus 3-2. Ils ont tenu bon jusqu’à la fin, complétant la marque 4-2
dans un filet désert. « Je sens qu’on peut gagner tous les soirs », a
affirmé le joueur de centre Kris Petroniro, auteur d’un but. «Les gars ont
envie de se présenter tous les jours.»

photo André Farhat

Doublé possible

Le lendemain, les Hawks se sont rendus
à Ottawa affronter leurs autres rivaux, les « Juniors », où ils
pouvaient creuser le mince écart de six points qui les séparaient. «C’est un
endroit où il est très difficile de jouer pour les visiteurs», avait déjà admis
Marc Berniqué, l’entraineur adjoint. Et comme de raison, les Hawks se sont
inclinés 4-1 devant Ottawa, dans un match taché d’indiscipline et de rudesse,
de part et d’autre, dont un coup dangereux à la tête porté par Dylan Holroyd,
des Juniors, qui a été expulsé pour le geste.

Le prochain match des Hawks est le vendredi
7 février, à Hawkesbury, contre Smiths Falls, à 19h30. Espérons que les esprits
se seront calmés d’ici là.

Des détours prometteurs

Dans les dernières semaines, le
personnel entraineur des Hawks a été très actif en matière de dépistage de
jeunes talents. Rick Dorval et ses acolytes ont fait des découvertes, notamment
à Lake Placid et Peterborough. « Il faut assurer la relève de l’équipe. Il
y a des joueurs qui vont partir l’an prochain, et on a trouvé des jeunes très
intéressants lors de nos derniers voyages», a expliqué Rick Dorval. 

Dans l’immédiat toutefois, le retour
de deux éléments très importants de l’équipe, soit le défenseur Shane McGrath
et l’ailier Evan Johnston vont redonner une profondeur bienvenue tant à
l’attaque comme à la défense des Hawks.