le Mardi 17 mai 2022
le Mercredi 29 janvier 2020 19:50 Autres - Others

Le maire Desjardins n’envisage pas se présenter au poste de député

Le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, n'envisage pas pour l'instant se présenter comme candidat libéral pour Glengarry-Prescott-Russell aux élections provinciales de 2022.

«Non, je ne suis pas intéressé pour
l’instant, a déclaré le maire Guy Desjardins lors d’une entrevue le 22 janvier.
Les gens m’ont approché, mais il reste encore deux ans avant que cela n’arrive,
et même là, je voudrais d’abord considérer ma santé.»

M. Desjardins réagissait ainsi à un
récent article publié dans un autre média de la région selon lequel il
envisageait de contester la nomination de la députée Amanda Simard. Il y a
quelques semaines, la députée indépendante Amanda Simard est devenue membre du
caucus libéral à l’Assemblée législative.

Mme Simard a été élue députée de
Glengarry-Prescott-Russell en 2018, en tant que candidate
progressiste-conservatrice, puis a quitté le parti avant la fin de l’année en
raison d’un désaccord sur les politiques du gouvernement Ford en matière de
langue française. Au cours de l’année écoulée, Mme Simard a siégé à l’Assemblée
législative en tant que députée indépendante jusqu’à ce qu’elle indique, lors
de quelques entrevues accordées aux médias l’automne dernier, qu’elle pourrait
être prête à rejoindre le Parti libéral.

La confirmation de Mme Simard en tant
que nouvelle députée libérale de Glengarry-Prescott-Russell a provoqué la
colère de l’Association libérale de la circonscription de GPR en Ontario.
L’association a publié, la semaine dernière, une déclaration critiquant les
hauts responsables du parti d’avoir pris cette décision sans consulter
l’association locale ni permettre la mise en place du processus de nomination habituel.

L’association demande maintenant aux
hauts responsables du parti de confirmer qu’il y aura un processus
d’investiture approprié pour choisir le candidat libéral de GPR pour les
élections provinciales de 2022. C’est également la préoccupation de M.
Desjardins.

«Cela me dérange. Il semble qu’il n’y
aura pas de processus d’investiture,» a-t-il déclaré, ajoutant qu’il avait
exprimé sa déception à la fois au chef libéral intérimaire John Fraser et à
l’ancienne chef et première ministre libérale Kathleen Wynne, lors de la
conférence de l’Association des municipalités rurales de l’Ontario à Toronto,
le weekend du 19 janvier.

«Si cela (le processus d’investiture)
n’a pas lieu, a déclaré M. Desjardins, je pense que de nombreux bénévoles
libéraux quitteront le parti.»