le Mardi 24 mai 2022
le Jeudi 23 janvier 2020 17:20 Autres - Others

Les Hawks à l’attaque

  photo André Farhat
photo André Farhat
Les Hawks ont enchainé trois nouvelles victoires convaincantes, dans des matchs à sens unique. Avec une offensive explosive et une défense pratiquement impénétrable, Hawkesbury serait-elle l’équipe à battre?

Les Hawks ont remporté six de leurs huit premiers affrontements de 2020, un rythme comparable à celui des Canadians de Carleton Place, meneurs de la CCHL.

Le Vert et Blanc a balayé cette seconde série de trois matchs en quatre soirs, contre Kanata (4-2), Brockville (3-0) et Nepean (6-2). Au total, la troupe de Rick Dorval a compté 13 buts, une moyenne de 4,3 buts par rencontre.

Encore Tinling

Le jeune espoir Dovar Tinling a réussi son deuxième tour du chapeau en une semaine, en plus d’amasser cinq passes. Tinling a de plus nommé l’étudiant exemplaire HockeyHair de décembre dans la CCHL (voir autre article).

Le premier trio qu’il constitue avec son frère ainé Azzaro et Luke Grainger, meilleur pointeur de la ligue, est à ce point efficace qu’on pourrait croire qu’il est seul à produire des buts. Toutefois, après la victoire de 3-0 contre Brockville, qui est au deuxième rang du classement général, l’entraineur adjoint Marc Berniqué n’était pas trop inquiet. « C’est certain que les autres devront produire, mais ça va finir par débloquer. »

En effet, dès le surlendemain, dans la victoire de 6 à 2 contre Nepean, la première ligne d’attaque a été tenue en échec, et ce sont les autres trios qui ont marqué l’ensemble des buts.

Un gardien bien avare

Mathieu Chénier a réussi un autre gros blanchissage à domicile contre Brockville, repoussant 35 tirs. Même si cela lui fait bien plaisir, il remet l’éclairage sur la défensive des Hawks, « Tout était facile, les tirs venaient tous de l’extérieur ou de loin », confie-t-il peut-être trop humblement. Il est quand même vrai que l’arrière-garde de Hawkesbury est particulièrement exemplaire. Les Hawks sont la meilleure équipe en désavantage numérique.

À la pêche

Le 18 janvier, le temps d’une journée entre deux matchs, les entraineurs sont allés à Lake Placid dans l’état de New York, au même moment où d’autres éclaireurs étaient à un tournoi de Peterborough, sur la trace de jeunes talents. Que rapporteront-ils dans leurs carnets…