le Jeudi 19 mai 2022
le Jeudi 16 janvier 2020 15:33 Autres - Others

Abondance et diversité culturelle à Saint-Placide

Louise Drouin, présidente de la Société Arts et Culture (SAC) de Saint-Placide, a dévoilé une programmation variée à la Maison de la culture de Saint-Placide — photo André Farhat
Louise Drouin, présidente de la Société Arts et Culture (SAC) de Saint-Placide, a dévoilé une programmation variée à la Maison de la culture de Saint-Placide
photo André Farhat
La Société Arts et Culture de Saint-Placide lance sa programmation 2020. Au tableau, de multiples offres en musique, en chansons et en art visuel, et une variété impressionnante de genres.

«On offre des spectacles de qualité, avec une offre alimentaire de qualité sur un lieu de qualité!», a scandé fièrement Louise Drouin, présidente de la Société Arts et Culture (SAC) de Saint-Placide. L’organisme culturel, qui amorce sa 23e année d’existence, mise en effet sur la qualité, sans toutefois négliger la quantité. Encore cette année, la SAC propose une programmation dense et diverse, tant du côté des concerts que des arts visuels.

photo André Farhat
photo André Farhat

Ouverture et accueil

Chantal Mallen, cofondatrice de la SAC et présidente jusqu’en 2018, décrit la mission de l’organisme en ces mots: «Il faut promouvoir la diversité culturelle et servir d’occasion de rencontre avec la culture.»

Il suffit de consulter la brochure, imprimée à 20 000 exemplaires, pour constater que ces ambitions sont au cœur de la nouvelle offre, où se mêlent jazz, folk et classique, et les traditions brésiliennes, cajuns, québécoises ou jamaïcaines.

Ce qui intéresse tout autant Richard Labonté, maire de Saint-Placide, ce sont les spectateurs qui convergent sur les rives de Saint-Placide chaque été, «Moi, mon plaisir, c’est de savoir d’où ils viennent. Il y en a qui descendent de loin!», a-t-il dit avec enthousiasme, ajoutant que sa municipalité siège à une table de concertation de la MRC de Deux-Montagnes sur l’intégration des immigrants.

Pignon sur parc

Depuis deux ans, Saint-Placide a une Maison de la culture, située dans le parc en face de l’église. Mais M. Labonté insiste: «C’est LEUR maison», en désignant la SAC.

D’une capacité de 50 places, le local accueille des concerts intimes et chaleureux, ainsi que des expositions d’artistes variés, dont des membres de la Route des Arts, qui a maintenant sa propre galerie à Lachute. Tout comme Jean Kazemirchuk l’an dernier, Sheila Watson et Jeanne Mance Plante y auront leurs propres expositions. Selon Mme Plante, peintre et graveuse, la SAC «marie de façon très dynamique les concerts visuels.»

Un site, quatre scènes

Les prestations musicales se partageront quatre scènes: le kiosque et le chapiteau sur les rives du lac des Deux-Montagnes, la Maison de la culture et l’église. Mme Drouin insiste sur le fait que les concerts extérieurs des beaux dimanches ne seront jamais annulés en raison de la pluie. «Nous avons un plan B: ils auront lieu à l’église!»

La présidente a annoncé la création d’une nouvelle billetterie en ligne sur son site Web, de manière à améliorer l’expérience. Mme Drouin reconnait que malgré le bon taux d’affluence, «c’est difficile de faire déplacer les gens».

La programmation, tout comme la billetterie se trouvent sur le site Web de la Société Arts et Culture de Saint-Placide au www.artsetculturestplacide.com.