le Vendredi 2 Décembre 2022
le Mercredi 8 janvier 2020 17:01 Autres - Others

Résolutions des maires pour leurs municipalités

Trouver une solution aux sinistrés des inondations est la principale résolution des maires de Saint-André-d’Argenteuil pour l’année 2020, alors que la mairesse de Brownsburg-Chatham s’engage notamment à avancer dans le projet de construction de la Maison du citoyen.

« La chose la plus importante qu’on veut faire cette année est le projet de la Maison du citoyen, a déclaré la mairesse Catherine Trickey. Ça coute 3,8 millions de dollars et les deux tiers sont payés par les gouvernements provincial et fédéral. Le projet est pas mal avancé et on va faire une présentation au public. Ça va être une salle de projection pour les spectacles, des salles multifonctionnelles et c’est indispensable. C’est un projet pour revitaliser le centre-ville, pour créer l’achalandage. »

Toujours selon Mme Trickey, Brownsburg-Chatham va aussi continuer à travailler sur son Plan stratégique, la restructuration de son département d’urbanisme et la consolidation de l’entente entre ses pompiers et ceux de Lachute.

Lachute, Saint-André-d’Argenteuil

La résolution du maire de Lachute, Carl Péloquin, est différente et se résume ainsi : « On va régler le dossier des sinistrés des inondations de 2019, a-t-il promis. On en a réglé quelques-uns et il y en aura une douzaine d’autres à régler en 2020. Ce sera de démolir des maisons, de reloger les gens et de les aider à travers le programme du ministère de la Sécurité publique. »

Autres résolutions de M. Péloquin : continuer à offrir à la population des activités pour la rendre active et poursuivre le virage environnemental entrepris par la Ville avec les Industries, Commerces et Institutions (ICI). Il entend par ailleurs œuvrer pour que le conseil municipal « continue à bien travailler ensemble, en harmonie, pour le bienêtre de la population. »

Marc-Olivier Labelle, maire de Saint-André-d’Argenteuil, a évoqué lui aussi, dans ses résolutions, le sort de ses concitoyens victimes d’inondations. « On n’a pas une autre résolution que la planification habituelle, entre autres, a-t-il relevé. On est sur le dossier des inondations, sur le projet qu’on a présenté pour régler la situation des sinistrés de 2019 et même de 2017. »

M. Labelle est conscient que sa municipalité connait des moments difficiles à cause des inondations et n’entend pas ménager son soutien à la population. « On a beaucoup de pain sur la planche pour les années à venir, mais on ne doit pas oublier nos résidents qui sont dans des situations précaires à la suite de 2019 », a-t-il affirmé.