le Mercredi 17 août 2022
le Mercredi 18 Décembre 2019 16:03 Autres - Others

Fêtes et fraudes : cinq trucs pour contrer l’arnaque

Les Fêtes, c’est le temps d’être généreux. On donne sans compter, et parfois plus qu’il ne faut. Pour commencer aux fraudeurs. Et pour les commerçants comme les arnaqueurs, c’est la haute saison.

« C’est le moment de l’année où les consommateurs doivent être le plus vigilant », a déclaré Mario Gratton, de la Police provinciale de l’Ontario (PPO), qui a toutefois insisté sur le fait que « les fraudeurs sont actifs toute l’année ».

M. Gratton livre cinq conseils pour éviter de se faire emballer par les fraudeurs. D’abord, il ne faut jamais transmettre de renseignements personnels en réaction à un courriel ou un appel téléphonique. Aucune institution sérieuse, qu’il s’agisse de la GRC, de la police, d’un assureur ou d’une banque, ne demandera des données personnelles (NIP, numéros de compte bancaire, NAS, etc.) par courriel, courrier ou téléphone.

Il est aussi essentiel de vérifier que la personne qui appelle est véritablement qui elle prétend être. Dans le doute, il ne faut pas se fiez pas au numéro de téléphone, à l’adresse courriel ou au site Web que donne le fraudeur pour confirmer l’authenticité d’une demande. Il faut soi-même faire sa recherche, soit par Internet ou en personne à un établissement physique. Il faut également vérifier la véracité de ce qu’on nous affirme, comme une faille de sécurité bancaire ou un prétendu problème informatique.

Il faut toujours conserver ses cartes de crédit ou bancaires sur soi. Il ne faut jamais les laisser trainer sur un comptoir ou une table dans un commerce. Plusieurs fraudeurs peuvent subtiliser et remplacer les cartes rapidement, grâce à une petite distraction bien placée. Il est également essentiel de garder une saine distance des autres lorsqu’on utilise un guichet ou un terminal de point de vente.

Si une offre est trop bonne, il faut s’en méfier. SI on trouve un produit haut de gamme à un prix ridiculement bas, en ligne ou dans une boutique, il faut s’en méfier, surtout si on annonce qu’il faut l’acheter vite pendant qu’il en reste ou avant que le solde éclair se termine. Cette occasion en or pourrait se transformer en déception rare si la luxueuse marchandise se révèle être une contrefaçon.

L’agent Gratton le répète à chacune des rencontres de sensibilisation qu’il anime : « On dit que la nuit porte conseil. Alors, avant de faire quoi que ce soit, prenez le temps d’y penser, et parlez-en à d’autres. Partagez cette information. »

Pour de plus amples détails : www.antifraudcentre‑centreantifraude.ca. Pour signaler une tentative de fraude, 1-888-495-850. Les victimes de fraude peuvent la signaler en composant : 1-888-310-1122.