le Jeudi 26 mai 2022
le Jeudi 14 novembre 2019 18:10 Autres - Others

Stéphane Lauzon, l’autre député

En le voyant s’affairer dans la cuisine autour des fourneaux pour la préparation de tourtières, en le surprenant faire la couture pour ses filles et en le découvrant jouer, avec une parfaite maitrise, du saxophone, on réalise bien que le député d’Argenteuil−La Petite-Nation, Stéphane Lauzon, est un sacré homme à tout faire.

Derrière la carapace du politicien endurci, c’est un homme quelconque que l’on retrouve, sautillant gaiment sur les échasses sous le regard amusé de la foule et croquant la vie à pleines dents, au milieu d’une foule d’activités incroyables. Le député qui en est à son deuxième mandat à la tête de la circonscription est le couturier, le blanchisseur et l’indétrônable chef cuistot de la famille.

photo fournie
photo fournie

« J’adore faire la cuisine, les travaux ménagers de la maison, a-t-il lâché avec fierté. C’est moi qui fais mon repassage, qui fais la couture chez nous. La couture de mes filles, c’est moi qui la fais. Je répare les boutonnières pour mes filles. »

Cette piqure de la couture et des aiguilles lui a été affectueusement administrée par sa mère qui était tout pour lui. « Ma mère était ma vedette, mon chum. On partageait toutes les activités ensemble et elle me laissait rentrer dans sa cuisine, a narré le benjamin d’une fratrie de cinq enfants. C’est dans sa cuisine que ça se passait. C’est en sortant sa machine à coudre d’une petite table de coin qu’elle avait, que j’ai appris à faire de la surjeteuse, à faufiler à la main, à réaliser les doublures. C’est là que j’ai appris à faire des costumes d’Halloween. J’ai cousu des costumes d’Halloween pour mes filles pendant longtemps. Maintenant c’est moi qui fais les réparations à l’aiguille. Je ne fais plus de machine à coudre. Député, ça change une vie dans tous les sens. »

Lisez la suite de cet article à la page 13 de L’Argenteuil du 15 novembre 2019