le Vendredi 9 Décembre 2022
le Mercredi 6 novembre 2019 20:00 Autres - Others

Le triomphe de la nature en français à Gore

L’auteur et dramaturge Don Stewart, lors de la conférence de presse à la brasserie Sir John de Lachute.  — photo Frédéric Hountondji
L’auteur et dramaturge Don Stewart, lors de la conférence de presse à la brasserie Sir John de Lachute.
photo Frédéric Hountondji
Le public aura droit, pour la première fois en français, à la pièce de théâtre Le Triomphe de la nature de Don Stewart, dont la lecture dramatique se fera le 16 novembre à 19 h, en l’église Holy Trinity de Lakefield, à Gore

« Le projet est né du fait que cette année marque le 50e anniversaire de la publication du roman historique Land Possessed (Terre possédée) de Margaret Cook, publié à Lachute en 1969, a expliqué Jean-François Hamilton, président des Sentiers de Gore et initiateur de l’activité. Cette histoire se déroule dans le canton de Gore et décrit le mode de vie des pionniers d’Argenteuil dès 1869-1870. Pour célébrer cette occasion-là, on a décidé de faire une lecture dramatique de la pièce de Don Stewart, qui a déjà été jouée à Morin-Heights en 2005, en anglais. Cette fois-ci, on va le faire pour la première fois en français. »

Lors de la conférence de presse donnée le 23 octobre dernier à la brasserie Sir John de Lachute, en présence de l’auteur et dramaturge Don Stewart, de la metteuse en scène Amy-Maude Foucault de la Troupe de théâtre amateur d’Argenteuil, du préfet de la MRC d’Argenteuil Scott Pearce et de la représentante de la députée provinciale Évelyne Bergeron, M. Hamilton a précisé que M. Stewart s’est inspiré de l’œuvre de Margaret Cook, de Gore, qui avait été enseignante au secondaire à Lachute Academy et Lachute High School, de 1918 à 1922. Il a souligné que Land Possessed est aussi une histoire d’amour entre une jeune anglophone protestante et un Canadien français catholique. « Les tensions culturelles de l’époque ont fait en sorte que ça va devenir une tragédie », a relevé le président des Sentiers de Gore.

Don Stewart

 « Quand j’ai déménagé à Shrewsbury, à Gore, une des choses que j’ai découverte était le livre (Land Possessed) et ça m’a vraiment impressionné, a laissé entendre M. Stewart. C’est bien l’histoire de la vie des pionniers dans toute la région, dans le temps. En 2005, j’ai décidé de faire une pièce de théâtre basée sur le livre. Théâtre Morin-Heights a choisi de présenter la pièce en 2005. Je suis très content que ça se fasse en français. »

Mme Foucault estime quant à elle que le projet est un théâtre pour et par les gens de Gore. À cause de la nature de l’histoire, elle préfère qu’elle ait la forme d’une lecture dramatique.

« Même si ça s’est passé il y a très longtemps, il y a encore des sujets qui sont d’actualité aujourd’hui, dans différents thèmes, reconnait Mme Foucault. Ça reste une histoire d’amour difficile qui rejoint tout le monde. C’est pour ça que j’ai proposé aux Sentiers de Gore de faire la lecture dramatique à la place d’une pièce de théâtre, à proprement dire. » M. Pearce, aussi maire de Gore, a félicité l’organisme Les Sentiers de Gore pour ses réalisations dans le canton et lui a réitéré son appui.