le Vendredi 2 Décembre 2022
le Jeudi 31 octobre 2019 15:56 Autres - Others

La fabrique Sainte-Anastasie s’explique sur la présence d’une tour dans son cimetière

  photo Frédéric Hountondji
photo Frédéric Hountondji
La tour de télécommunications de 45 mètres de haut, qui élira domicile dans un cimetière appartenant à la fabrique Sainte-Anastasie de Lachute, permettra l’entretien de ce lieu funéraire, selon ses responsables approchés par L’Argenteuil.

« Pour 80 % des terrains qui ont été loués dans le cimetière, l’entretien a été vendu pour 99 ans, a révélé Denise Lachance, coordonnatrice de la paroisse Sainte-Anastasie. Ça veut dire que pendant 99 ans, les gens payaient à cette époque-là entre 100 et 200 dollars pour 99 ans d’entretien. » Elle a poursuivi en mentionnant que l’entretien du cimetière revient très cher et l’offre de Rogers Communications d’y mettre son antenne vient à point nommé.

Mais Mme Lachance a assuré que la demande n’a pas été acceptée à n’importe quel prix et qu’elle avait été minutieusement examinée par le conseil de fabrique, l’évêque Raymond Poisson et la Ville de Lachute. « C’est beaucoup de sous en entretien par année pour le cimetière. C’est la raison pour laquelle on a accepté, mais pas à n’importe quel prix, a averti la coordonnatrice. On n’aurait jamais accepté quelque chose au cimetière s’il y avait eu un manque de respect. Chaque année, on dépense entre 30 000 $ et 35 000 S pour l’entretien du cimetière. Ça, au moins, ça va nous aider, puis on va pouvoir continuer à entretenir le cimetière. »

Mme Lachance a précisé que la tour de télécommunications de Rogers Communications ne sera pas à l’endroit où se trouvent les sépultures, mais tout au fond dans un champ.