le Dimanche 27 novembre 2022
le Mercredi 9 novembre 2022 14:34 Le Carillon (Hawkesbury)

Rogers ajoute des tours 5G dans la région

Le député de Glengarry-Prescott-Russell Francis Drouin a participé à une conférence de presse, le lundi 7 novembre, annonçant la disponibilité du service cellulaire 5G à Wendover, Maxville, Glen Robertson et Greenfield. L'annonce a été faite avec le Réseau régional de l'Est ontarien et Rogers Communications.  — photo Joseph Coppolino
Le député de Glengarry-Prescott-Russell Francis Drouin a participé à une conférence de presse, le lundi 7 novembre, annonçant la disponibilité du service cellulaire 5G à Wendover, Maxville, Glen Robertson et Greenfield. L'annonce a été faite avec le Réseau régional de l'Est ontarien et Rogers Communications.
photo Joseph Coppolino
Les clients de Rogers Mobilité dans les cantons de North Glengarry et d'Alfred et Plantagenet pourraient voir quelques barres supplémentaires pour leur service cellulaire. Le Réseau régional de l'Est ontarien (RREO) et Rogers Communications ont annoncé la mise en service de quatre nouvelles tours cellulaires 5G.

Selon l’annonce, les clients de Rogers à Wendover, Maxville, Greenville et Glen Robertson ont maintenant accès au service mobile 5G, le service internet cellulaire le plus récent et le plus rapide actuellement disponible sur le marché.

Le RREO, un organisme sans but lucratif créé pour améliorer la connectivité dans les régions rurales de l’Est ontarien, ainsi que les membres du conseil d’administration du RREO, le député de Glengarry-Prescott-Russell Francis Drouin, le député provincial de Stormont-Dundas-Glengarry Sud Nolan Quinn et le premier vice-président et directeur général de Rogers sans-fil Bart Nickerson ont fait l’annonce au parc des expositions de Maxville.

« C’est un projet qui a commencé au début de ma carrière parlementaire, a dit M. Drouin, qui était présent au nom du ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités, Dominic Leblanc. Donc, je suis ici pour dire en fait merci au RREO, à la province, aux communautés des Premières Nations et à Rogers pour avoir fait de ce projet une réalité. »

Plus d’un quart de milliard de dollars investis

L’amélioration de la connectivité s’inscrit dans le cadre du projet Cell Gap, un partenariat public-privé de 300 millions de dollars, formé en 2021 entre le RREO, Rogers et les gouvernements du Canada et de l’Ontario, pour offrir un service sans fil fiable aux résidents de l’Est ontarien. Dans le cadre de cette entente, Rogers construira 300 nouvelles tours (y compris les colocations) et mettra à niveau plus de 300 tours existantes dans 13 municipalités des paliers supérieurs, de Coburg, en Ontario, à la frontière du Québec, et du comté de Renfrew à Kingston. Au total, le projet devrait améliorer l’accès pour 1,1 million de personnes.

Les gouvernements provincial et fédéral ont chacun investi 71 millions de dollars dans le projet. Le RREO a investi 10 millions de dollars et les coûts restants seront couverts par Rogers, qui a été sélectionné à la suite d’un appel d’offres, selon le RREO.

« C’est la réalisation d’un plan qui a commencé il y a environ huit ans, a déclaré J. Murray Jones, président du conseil d’administration du RREO et préfet du comté de Peterborough. Tout a été conçu pour améliorer la connectivité pour nous tous, pas seulement pour certains d’entre nous, pour toute la région de l’Est ontarien. Des solutions qui commencent à offrir une meilleure couverture cellulaire et une meilleure qualité pour nos résidents, nos entreprises et nos visiteurs également. »

Les services dans toute la zone du projet sont appelés à s’améliorer progressivement, l’objectif étant de connecter 99 % de la population rurale à des services d’appels vocaux, 95 % à des capacités de diffusion en continu de définition standard et 85 % à des capacités de haute définition d’ici 2025. Selon le RREO, 40 % des résidents des zones rurales de l’Est ontarien n’ont pas accès à la haute définition, 20 % ne peuvent pas accéder aux services de diffusion en continu standard et 10 % n’ont même pas de services d’appels vocaux.