le Mardi 5 juillet 2022
le Jeudi 19 mai 2022 12:01 Reflet-News (Russell-Embrun-Casselman)

OCWA appelle Casselman à revoir ses capacités d’eau et d’égout

The Ontario Clean Water Agency presented its assessment of the municipality of Casselman’s water and wastewater capacity.  — Photo Charles Durocher
The Ontario Clean Water Agency presented its assessment of the municipality of Casselman’s water and wastewater capacity.
Photo Charles Durocher
Le rapport de l’Agence ontarienne des eaux (OCWA) révèle que la municipalité de Casselman devra revoir ses capacités d’eau et d’égout afin de suivre la cadence de la croissance industrielle, commerciale et résidentielle dans la région.

L’évaluation des capacités d’eau et d’égout de la municipalité de Casselman menée par l’OCWA est fondée sur les projections de la croissance anticipée dans la région de Casselman au cours des cinq prochaines années. Au total, la municipalité prévoit un ajout de 600 nouvelles unités résidentielles, un développement commercial et industriel sur 44 acres et le projet du centre de distribution Ford, dont la construction devrait être complétée au mois de décembre 2022. 

L’étude de l’OCWA révèle que la capacité hydraulique de l’usine de traitement des eaux de Casselman est de 3 182 m3 d’eau par jour. Cependant, l’eau de la rivière Nation Sud doit être traitée pour le manganèse, les algues, ainsi que pour la quantité élevée de matières organiques qui s’y trouve. Ces problèmes sont exacerbés par les fluctuations du niveau de la rivière, et requièrent que des «back-wash» fréquents soient pratiqués, ce qui réduit la capacité hydraulique à 2 500 m3 par jour. 

Le ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs exige qu’un plan d’action soit mis en place lorsque la municipalité atteindra 80% de la capacité de 2 500 m3 d’eau par jour, ce qui représente 2 000 mpar jour. Actuellement, la municipalité produit 1 003 m3 d’eau par jour en moyenne. 

La municipalité devra donc rapidement élaborer un plan d’action pour augmenter les capacités d’eau et d’égout. À court terme, la municipalité devra trouver un moyen de maximiser la période de décharge, et à long terme, il sera probablement nécessaire de procéder à une expansion des cellules d’entreposage afin de suivre le rythme de croissance de la population.