le Vendredi 9 Décembre 2022
le Mercredi 23 mars 2022 18:02 | mis à jour le 8 avril 2022 19:17 Reflet-News (Russell-Embrun-Casselman)

Nouvel hôtel de ville à Casselman

The municipality of Casselman approved the purchase of 1 Industrial for 2.2 million for the relocation of Town Hall. — Website photo
The municipality of Casselman approved the purchase of 1 Industrial for 2.2 million for the relocation of Town Hall.
Website photo
La municipalité de Casselman approuve l’achat du 1 Industriel pour 2,2 million afin d’y relocaliser l’hôtel de ville.  

La décision du conseil municipal fait suite à une série de rapports administratifs déposés depuis juillet 2021 qui ont permis d’évaluer les différentes options pour la relocalisation de l’hôtel de ville, incluant un projet d’agrandissement à l’hôtel de ville actuel au 751 St-Jean, l’acquisition d’un terrain pour une nouvelle construction et l’acquisition d’un nouvel édifice. 

Actuellement, l’hôtel de ville au 751 St-Jean n’est pas accessible aux personnes en situation de mobilité réduite. La municipalité est donc incapable d’accommoder les employés qui ont des besoins d’accessibilité ou même d’accueillir les citoyens qui auraient besoin d’une rampe d’accès à l’édifice. Or, la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario prévoit que les municipalités devront se conformer à des nouvelles normes d’accessibilité d’ici 2025.  

Par ailleurs, la croissance démographique dans la grande région d’Ottawa, incluant les comtés unis de Prescott et Russell, a un impact considérable sur la municipalité de Casselman, qui a connu une augmentation de 12 % de la population en cinq ans. Une augmentation du nombre d’employés municipaux serait donc nécessaire afin de répondre aux besoins grandissants de la municipalité, mais l’espace à l’hôtel de ville actuel est insuffisant pour accueillir d’autres employés. 

De plus, les assemblées du conseil municipal se tiennent présentement dans la salle communautaire au complexe sportif J. R. Brisson. Cette salle est utilisée temporairement par le conseil, et il faut la préparer avant chaque rencontre et la libérer après chaque rencontre. Il est donc impossible d’assurer une diffusion en direct sur internet des réunions publiques parce que l’équipement nécessaire à la diffusion ne peut pas y être installé de façon permanente.  

Le maire Daniel Lafleur insiste sur la nécessité de cette acquisition importante: «L’hôtel de ville actuel n’est pas adéquat pour nos employés. On ne peut pas avoir de discussion en privé. C’est très petit. Si vous avez la chance de venir à l’hôtel de ville, vous allez voir qu’on est un par-dessus l’autre. Il faut se moderniser, et c’est pas au 751 St-Jean qu’on pourrait le faire. Ça prend une salle permanente pour assurer la diffusion de nos rencontres sur le web.» 

Le conseiller Paul Groulx abonde dans le même sens que le maire: «Avec l’expansion de la municipalité, plus on avance, plus on voit nos employés travailler un sur l’autre, et ça devient insoutenable. Où on est rendu, l’inaction va finir par couter plus cher. Pas juste du côté monétaire, mais du point de vue des ressources humaines aussi.» 

L’offre d’achat de la municipalité est conditionnelle à l’inspection de la propriété et du sol.