le Mercredi 25 mai 2022
le Mercredi 24 mars 2021 21:51 | mis à jour le 8 avril 2022 19:42 L'ARGENTEUIL

Entrepreneurs d’Argenteuil récompensés

Frédéric Turgeon-Savard, Jean-Sébastien Lépine, Joël Alarie et Léandre Chagnon sont quatre des cinq administrateurs de la ferme coopérative biologique La Roquette. L’entreprise est une des deux de la MRC d’Argenteuil ayant été choisies pour recevoir une bourse d’honneur de la part du gouvernement du Québec. — Patrick Hacikyan
Frédéric Turgeon-Savard, Jean-Sébastien Lépine, Joël Alarie et Léandre Chagnon sont quatre des cinq administrateurs de la ferme coopérative biologique La Roquette. L’entreprise est une des deux de la MRC d’Argenteuil ayant été choisies pour recevoir une bourse d’honneur de la part du gouvernement du Québec.
Patrick Hacikyan
La ferme coopérative La Roquette ainsi que Forage LLE, deux entreprises de jeunes entrepreneurs de la MRC d’Argenteuil, ont raflé des bourses d’honneur offertes par le gouvernement du Québec dans le cadre de la remise des 75 bourses d’honneur 2020 du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec.

«C’est le soutien disponible pour les nouveaux entrepreneurs et l’organisation des réseaux d’affaires qui ont été décisifs pour nous dans la région. C’est grâce à des programmes comme Place aux jeunes en région que nous avons choisi Argenteuil. Éric Poulin, agent accompagnateur, a été très utile pour nous aider à apprécier la région et s’y établir» explique Jean-Sébastien Lépine, administrateur de la ferme coopérative La Roquette située à Brownsburg-Chatham et lauréat d’une bourse d’honneur de 25 000$ décernée à cinq entreprises récipiendaires de la région des Laurentides. La ferme produit plus d’une quarantaine de légumes pour différentes entreprises en plus de fournir des paniers de légumes à des foyers de la région. 

«Il semble avoir une bonne activité entrepreneuriale dans Argenteuil. Je pense que les efforts de la MRC, des municipalités et du gouvernement ont contribué à créer un environnement local où les nouveaux entrepreneurs sont appuyés, soutient M. Lépine. Ça donne des résultats et ça fait une région très dynamique.»  

La ferme La Roquette est l’un des deux gagnants de la bourse du gouvernement et n’en est pas à sa première récompense. L’équipe initiale de cinq personnes a découvert une parcelle de terre très riche dans Brownsburg-Chatham, correspondant à ses besoins. L’entreprise a commencé sa production en fournissant une compagnie de choucroute gaspésienne. «Pour nous, la COOP est la meilleure forme d’entreprise pour notre ferme. C’est un véhicule qui permet à ceux qui le veulent et qui y travaillent de participer à l’entreprise et d’en tirer profit. Elle permet aussi facilement qu’elle continue d’opérer dans le futur en étant gérée par ceux qui s’investiront dans le conseil d’administration de la COOP» explique M. Lépine. 

Une deuxième bourse a été décernée à Jean-François Lavallée, un entrepreneur de Saint-André-d’Argenteuil.  Forages LLE, née il y a près de cinq ans, a créé des produits de détection pour l’analyse de terres dans divers projets résidentiels, commerciaux et industriels. «Je suis très reconnaissant de recevoir cette bourse d’honneur. Elle va nous aider énormément dans nos projets et dans nos dépenses telles que pour la mise en marché de nos produits. Dans notre industrie, c’est très long avant que l’entreprise porte des fruits, alors c’est un bon coup de pouce», explique M. Lavallée. 

Forages LLE utilise des technologies qui facilitent énormément l’analyse des terres, réduisant le temps nécessaire à chaque intervention. Il s’agit de produits dont l’utilisation est très répandue aux États-Unis. La compagnie est donc parmi les chefs de file dans le secteur. Jean-François Lavallée a complété son baccalauréat à l’UQUAM en géologie avant de se lancer dans l’entrepreneuriat relié à son domaine d’expertise. Sa famille est originaire d’Argenteuil, son choix de région s’est donc fait tout naturellement. «Pour ma part, je ne peux pas me prononcer sur les raisons qui font que la MRC connait une bonne activité entrepreneuriale, mais je vois bien qu’il semble avoir un renouveau économique dans le secteur. L’activité accrue est peut-être reliée au boum immobilier, mais je ne peux le confirmer» se questionne M. Lavallée. 

Les deux entreprises lauréates de cette bourse auront ainsi un incitatif financier qui leur permettra d’avancer sur des assises plus solides. La ferme La Roquette a inscrit des projets prometteurs dans leur plan quinquennal. Parmi eux se retrouvent un élevage de poules pondeuses et à chair. Les projections comprennent également une filière porcine. Il prévoit élever des porcs de race Berkshire et Tamworth, plus rustiques qui seront en pâturage. «Leur viande a des qualités très appréciées. Nous prévoyons également élever des canards, projet qui sera dirigé par Marie-Lyne Bélair. Nous avons plusieurs projets qui s’inscrivent sur un échéancier plus long, de cinq ans et plus» ajoute Joël Alarie, celui qui s’implique dans la filière animale de cette ferme coopérative biologique.