le Dimanche 26 mars 2023
le Mercredi 22 février 2023 16:25 Reflet-News (Russell-Embrun-Casselman)

Mise en garde de la police contre une arnaque compliquée concernant les prêts hypothécaires

Les agences de lutte contre la fraude mettent en garde contre une augmentation des arnaques de rénovation, de porte à porte. — photo d'archives
Les agences de lutte contre la fraude mettent en garde contre une augmentation des arnaques de rénovation, de porte à porte.
photo d'archives
Une nouvelle arnaque alarmante gagne en popularité et laisse les victimes avec des rénovations de mauvaise qualité et des hypothèques sur leur maison.

L’Office des fraudes graves (OFS) de l’Ontario met en garde les résidents contre une nouvelle arnaque de vente à domicile, qui peut plonger les victimes dans de graves difficultés financières. Bien que la vente à domicile soit interdite en Ontario, cela n’a pas empêché des escrocs persuasifs et persistants de rendre visite à des personnes vulnérables et d’en tirer profit.

Dans le cadre de cette escroquerie, les escrocs, soit par le porte-à-porte ou par téléphone, convainquent les propriétaires de maison qu’un nouvel appareil, un contrat ou un service est nécessaire. Ces services sont généralement inutiles et n’ont pas été demandés. Il peut s’agir d’un climatiseur, d’un purificateur d’air, d’une fournaise, d’un chauffe-eau, d’un filtre à eau, d’un dispositif de traitement de l’eau ou de services tels que le nettoyage des conduits.

Une fois l’appareil installé et le service terminé, les escrocs assurent un suivi différent selon ce qui a été proposé. Parfois, il s’agira d’un cabinet d’avocats offrant son aide pour résilier un contrat, supprimer un privilège ou consolider une dette, et parfois d’une entreprise de rénovation offrant une subvention pour des services rendus. Les rénovations frauduleuses comprennent les revêtements de sol, la peinture, les thermostats intelligents, les vanités, les éviers, les toilettes, les douches, les armoires de cuisine et l’isolation. Elles sont souvent de mauvaise qualité et sont laissées inachevées.

En réalité, les escrocs espèrent faire signer aux victimes des documents pour approuver un prêt hypothécaire sur leur maison. Une fois que les fonds du prêt hypothécaire sur la valeur nette du logement sont déposés sur le compte bancaire de la victime, les escrocs leur disent que l’argent doit servir à financer des rénovations ou à payer les équipements installés.

Toute personne qui sollicite des rénovations ou l’installation d’appareils doit faire attention aux signaux d’alarme courants qui peuvent indiquer une escroquerie. Aucune rénovation n’est gratuite, alors méfiez-vous de toute personne qui le prétend, surtout si l’argent provient d’un prétendu recours collectif en justice ou d’une subvention pour les maisons écologiques. Un thème commun est que l’argent supposé ne peut être utilisé que pour rénover votre maison ou ajouter des équipements supplémentaires.

L’OFS recommande à chacun de prendre les mesures appropriées pour se protéger et protéger ses proches. L’OFS conseille aux propriétaires de n’ouvrir la porte que s’ils attendent quelqu’un et de ne pas laisser entrer des visiteurs non sollicités. Ils conseillent également de raccrocher aux appels téléphoniques suspects ou non désirés et de ne jamais prendre une décision d’achat sur le champ. Plus important encore, ils disent de ne jamais partager d’informations personnelles ou de copies de documents importants, et de ne jamais signer de contrat légal ou de document en blanc sans avoir compris de quoi il s’agit.

Vérifier régulièrement l’état de santé des membres vulnérables de la famille peut contribuer à les protéger contre ce type d’escroquerie, de même qu’informer leur banque pour qu’elle garde un œil sur les retraits suspects. Les résidents peuvent également parler des escroqueries à leurs proches et s’assurer qu’ils comprennent qu’aucune rénovation ou appareil n’est gratuit.

Toute personne qui pense être victime d’une fraude doit contacter le service de police local et le Centre antifraude du Canada au 1-888-495-8501 (sans frais), faire un rapport en ligne sur le système de déclaration des fraudes (FRS), ou contacter Échec au crime au 1-800-222-8477 (TIPS) ou en ligne à www.ontariocrimestoppers.ca.