le Vendredi 3 février 2023
le Mercredi 25 janvier 2023 13:34 Le Carillon (Hawkesbury)

Le SSC veut amasser 700 000 $ pour ses 70 ans

De gauche à droite : Le président de la fondation du SSC Jocelyn Lacasse, le directeur général du SSC Christian Lavergne et le Père Richard Woodbury. L’affiche publicitaire pour la campagne de financement pour le 70e du Séminaire regroupe M Jean-Guy Clément, élève de la première cohorte en 1953, ainsi que Caroll-Anne St-Jean, une élève du séminaire aujourd’hui.  — photo Antoine Messier
De gauche à droite : Le président de la fondation du SSC Jocelyn Lacasse, le directeur général du SSC Christian Lavergne et le Père Richard Woodbury. L’affiche publicitaire pour la campagne de financement pour le 70e du Séminaire regroupe M Jean-Guy Clément, élève de la première cohorte en 1953, ainsi que Caroll-Anne St-Jean, une élève du séminaire aujourd’hui.
photo Antoine Messier
Le Séminaire du Sacré-Cœur (SSC) lance une campagne de financement pour célébrer son 70e anniversaire.

Le Séminaire, fondé en 1953 par la congrégation des Prêtres du Sacré-Cœur, s’est donné comme but d’amasser 700 000 $ au cours des prochains trois ans. Le Séminaire est un organisme sans but lucratif reconnu comme organisme de bienfaisance par Revenu Canada.

« Sans de généreuses contributions, a affirmé Christian Lavergne, directeur général du Séminaire, il serait impossible de maintenir des frais accessibles au plus grand nombre, d’être une école inclusive, d’assurer la pérennité et l’entretien des bâtiments et des terrains et de poursuivre le développement de l’organisation dans son ensemble. »

Avec l’argent amassé, le SSC espère accomplir trois projets. Le premier est de rénover trois classes pour en faire des espaces d’apprentissage innovants, avec un environnement adapté au confort de l’élève et plusieurs projecteurs pour en faire des espaces d’apprentissage collaboratif. Ces classes dénotent un changement aux salles de classe traditionnelles, avec les pupitres placés en rang d’oignons et un maitre qui enseigne à l’avant à l’aide d’un tableau ou d’un projecteur.

« Ça permet une classe qui est un peu plus 360°, a expliqué M. Lavergne. Il n’y a pas nécessairement de devant de classe. L’enseignant peut être un peu plus au centre de la classe. »

Le second projet que veut accomplir le SSC est la rénovation des aires communes. Le Séminaire veut rénover certains locaux et couloirs, remplacer certains systèmes de climatisation, insonoriser l’agora et le salon du personnel et entretenir et mettre à niveau des équipements et des plateaux sportifs, ainsi que retoucher un laboratoire de science et un local d’hydroponie.

Finalement le Séminaire veut faire l’installation d’une aire de classe extérieure à la demande des étudiants, ainsi que certains aménagements récréatifs extérieurs comme de la végétation et un terrain de basketball.

Le coût des trois projets monte aux environs de 700 000 $. Pour le premier projet, la réfection de chacune des classes coûte environ 100 000 $. À ce coût s’ajoute un autre 100 000 $ pour les retouches au laboratoire de science. Le séminaire estime un coût 150 000 $ pour les réparations au système de climatisation et à la coque du bâtiment, et un autre 150 000 $ pour la classe extérieure et les espaces récréatifs.

Pour amasser l’argent nécessaire aux travaux, le séminaire organise plusieurs activités de financement telles que la mise en vente d’items promotionnels, des 5 à 7 d’anciens, un tournoi de golf et une fête du 70e pour les élèves.