le Vendredi 3 février 2023
le Jeudi 19 janvier 2023 13:00 MRC D'ARGENTEUIL RCM

Rendez-vous au nom de Gilbert Wilkes

Rencontré à l’aréna Kevin Lowe-Pierre Pagé, Keith Wilkes veut rassembler le plus de gens possible à la patinoire du parc Ayers dimanche dès 11h afin d’y créer une ambiance festive de hockey, comme dans le bon vieux temps.   — Photo Mylène Deschamps
Rencontré à l’aréna Kevin Lowe-Pierre Pagé, Keith Wilkes veut rassembler le plus de gens possible à la patinoire du parc Ayers dimanche dès 11h afin d’y créer une ambiance festive de hockey, comme dans le bon vieux temps.
Photo Mylène Deschamps
La famille Wilkes ainsi que la Ville de Lachute vous invitent à un événement bien spécial le dimanche 22 janvier prochain qui soulignera la dénomination de la patinoire Gilbert-Wilkes en mémoire de ce fidèle amoureux du hockey et des joies de l’activité physique.

Gilbert Wilkes ouvrait sa cour aux gens du village chaque année durant plus de 15 ans. Ayant hérité des installations d’un vieil aréna de Hawkesbury, il donnait accès à une patinoire éclairée entourée de vraies bandes et de lumières, à tous les fervents du hockey. Il y avait même des équipements de gardien de but et autres équipements qui traînaient. C’était bien avant l’arrivée des consoles de jeu… La Ville de Lachute fournissait des pelles et les pompiers venaient l’aider en ajoutant quelques couches d’eau par hiver. Même l’été, M. Wilkes faisait des ententes avec la commission scolaire pour obtenir l’accès aux gymnases pour les enfants qui pouvaient jouer au hockey cosom et au basket-ball. 

«Un jour, ça va porter mon nom cette place-là!», une phrase qui a fait du chemin dans la tête du fils, qui avec l’aide d’un voisin, Robert Miron, et du conseiller Hugo Lajoie, ont convaincu l’ancienne mouture et le directeur général Benoit Gravel d’attribuer le nom de patinoire Gilbert-Wilkes à la nouvelle patinoire couverte du parc Ayers. 

L’événement se tiendra en deux parties, soit une annonce protocolaire par les élus du conseil municipal à 11 h, qui sera suivi par un événement informel organisé par la famille Wilkes. Il y aura deux matchs de hockey, le 1er, composé d’aînés qui ont participé à la Ligue des aînés, une ligue développée par M. Wilkes dans ses dernières années.  Cette ligue permettait à ces aînés de jouer au hockey à l’aréna deux fois par semaine gratuitement. 

Le deuxième match opposera plusieurs anciens qui se rendaient sur la rue Ayers. Les frères Drouin et Poulin, Sylvain « Joe» Dallaire, les Charron,  les Desrosiers et même l’arbitre François «Oiseau» Gravel, entre autres, participeront à ce match mythique. Une plaque commémorative expliquant l’implication et le cheminement de Gilbert Wilkes sera aussi installée sur les lieux. 

Les sœurs Wilkes, les tantes et ainsi que Keith, sa femme Kim, et ses deux enfants souhaitent raviver la mémoire du bon vieux temps avec la population.  Des prix de présence seront aussi offerts. 

 

Mon père a toujours donné  de son temps bénévolement pour donner la chance aux jeunes de jouer au hockey de pratiquer leur sport, souligne Keith Wilkes, fils de celui qui est décédé des suites d’un cancer le 5 juillet 2020. C’est sûr que c’était plus des jeunes du quartier, mais il y avait aussi du monde d’ailleurs comme de Mgr Lacourse et la gang de Jean Labelle. On se faisait des mini-tournois et on s’amusait comme ça, en tout temps, jusqu’à ce qu’on mon père ferme les lumières! On était tout le temps dehors; on faisait du 20 heures de hockey semaine!» 

— Keith Wilkes