le Dimanche 27 novembre 2022
le Jeudi 20 octobre 2022 15:30 Le Carillon (Hawkesbury)

Plus de culture et d’affaires pour Hawkesbury : Gérard Malo

Gérard Malo, candidat au conseil municipal de Hawkesbury, croit qu'un soutien accru à la revitalisation du centre-ville et aux programmes culturels de Hawkesbury est essentiel à la prospérité future de la municipalité.  — photo fournie
Gérard Malo, candidat au conseil municipal de Hawkesbury, croit qu'un soutien accru à la revitalisation du centre-ville et aux programmes culturels de Hawkesbury est essentiel à la prospérité future de la municipalité.
photo fournie
Gérard Malo pense que les deux choses dont Hawkesbury a le plus besoin sont plus de commerces et plus de soutien et de promotion de la culture.

«La culture est l’âme d’une communauté», a déclaré M. Malo lors d’une entrevue le 14 octobre.  

M. Malo, l’un des candidats au conseil municipal lors de l’élection de la semaine prochaine, a également fait remarquer que la culture peut contribuer à bâtir l’économie.  

«Une présence culturelle dynamique dans n’importe quelle ville apporte de l’argent, des investissements et du tourisme», a-t-il déclaré, citant en exemple le concert du Requiem de Mozart, qui a eu lieu le mois dernier à l’église Saint-Pierre-Apôtre et qui mettait en vedette le nouvel Orchestre de chambre de Hawkesbury et le Chœur de chambre de Champlain. Plus de 500 billets ont été vendus pour le concert. Les amateurs de musique classique sont venus à Hawkesbury pour l’événement, de partout dans Prescott-Russell, d’Ottawa et de  Montréal.  

«Les deux tiers de l’auditoire venaient de l’extérieur, a informé M. Malo. Ce concert a amené des gens à Hawkesbury.»  

Il a souligné que les visiteurs de l’extérieur qui sont venus à Hawkesbury pour le Requiem auraient également dépensé de l’argent pour des repas avant d’assister au concert. Ils auraient également dépensé de l’argent pour de l’essence ou d’autres articles, soit à leur arrivée, soit avant de repartir chez eux.  

M. Malo souhaite que le prochain conseil municipal soutienne davantage les programmes et les projets culturels existants et qu’il contribue à l’élaboration de nouveaux projets, comme l’initiative Green Beaver Space qui, l’été dernier, a offert une variété d’activités culturelles et récréatives au centre-ville de Hawkesbury.  

Cela rejoint l’autre objectif de M. Malo dans sa campagne électorale, soit de continuer à travailler à la revitalisation de la section commerciale de la rue Mainl de Hawkesbury.  

«Il commence à revivre, lentement mais sûrement, a affirmé M. Malo au sujet du centre-ville. Nous trouvons des moyens d’attirer les gens au centre-ville, ne serait-ce que pour une heure ou deux.»  

Il a noté que le conseil actuel a approuvé un changement de règlement de zonage pour permettre un nouveau projet d’appartements à proximité du centre-ville.  

«Cela représente 150 unités (de logement), a-t-il indiqué. Cela va amener plus de gens au centre-ville pour y dépenser de l’argent. La revitalisation du centre-ville a commencé. Nous devons la faire perdurer.»  

L’un des moyens, selon M. Malo, de maintenir l’élan de la revitalisation du centre-ville, est d’encourager de nouveaux types d’entreprises à s’installer le long de la rue principale.  

«Nous devons trouver des moyens d’attirer des entreprises qui ne sont jamais venues ici auparavant, a-t-il déclaré. Nous avons besoin de plus de diversité, de plus d’entreprises qui amèneront les gens sur la rue principale.»  

Revenant sur son observation selon laquelle la culture et les affaires travaillant ensemble peuvent construire l’économie locale, M. Malo a souligné que le prochain conseil municipal doit approuver un bail à long terme pour le Centre culturel Le Chenail. Le bail actuel expire en 2024 et M. Malo, qui est bénévole au centre, a fait remarquer que les centres culturels se sont avérés des éléments communautaires essentiels dans d’autres municipalités.  

«Ce bail est crucial, a-t-il précisé, car il permettra au centre de demander des subventions fédérales pour l’aider dans ses rénovations.»  

Sans un bail à long terme, dit M. Malo, le centre ne sera pas en mesure de se qualifier ou pourrait avoir de la difficulté à présenter des demandes pour certains programmes de soutien aux aînés du gouvernement.  

La revitalisation du centre-ville de Hawkesbury et les programmes culturels dépendent tous, selon M. Malo, de la volonté du conseil municipal de les soutenir.  

«Tout dépend de ce que le conseil fera pour mettre la table et faire bouger les choses», a-t-il conclu.