le Lundi 5 Décembre 2022
le Mercredi 19 octobre 2022 15:05 Vision (Clarence-Rockland)

Choinière souhaite siéger au conseil pendant 16 ans

Diane Choinière, la seule femme actuellement membre du conseil municipal de Clarence-Rockland, cherche à obtenir un quatrième mandat de conseillère pour le quartier 8, qui comprend le village de Bourget.  — photo fournie
Diane Choinière, la seule femme actuellement membre du conseil municipal de Clarence-Rockland, cherche à obtenir un quatrième mandat de conseillère pour le quartier 8, qui comprend le village de Bourget.
photo fournie
Diane Choinière, la conseillère municipale la plus ancienne de Clarence-Rockland, cherche à prolonger son mandat en représentant le quartier 8 et les résidents de Bourget lors des prochaines élections municipales.

L’efficacité démontré au cours des 12 dernières années est au cœur des préoccupations de Mme Choinière. Elle croit que son bilan au conseil et les changements qu’elle a pu mettre en œuvre prouvent qu’un changement de représentation pour le quartier 8 ne profitera pas aux résidents.

« Si les choses ne se faisaient pas, je serais la première à passer à autre chose, a dit Mme Choinière. J’aime créer et construire de nouvelles choses pour ma communauté. »

Mme Choinière cite le programme de routes en gravier, le bassin de baignade du parc Bourget et son engagement à faire en sorte que les femmes participent davantage à la politique à tous les niveaux comme preuves de son efficacité au conseil.

L’un des principaux objectifs de Mme Choinière est de favoriser le développement futur de Bourget en installant un réseau d’égouts public dans le village. À l’heure actuelle, les entreprises qui souhaitent construire ou moderniser des propriétés sont obligées d’améliorer les systèmes septiques, une tâche coûteuse et parfois impossible étant donné la taille des lots, selon Mme Choinière.

« Nous avons besoin de plus de petites entreprises, mais elles ne peuvent pas venir parce qu’elles n’ont pas les ressources ou la place nécessaires pour renouveler les systèmes septiques, a dit Mme Choinière. C’est une chose sur laquelle je veux travailler à coup sûr. »

Mme Choinière reconnaît qu’un tel projet serait coûteux, mais les liens qu’elle a établis avec les partenaires fédéraux et provinciaux sont des relations sur lesquelles elle peut s’appuyer pour que les résidents du quartier 8 puissent en bénéficier.

Un autre défi auquel la municipalité est confrontée est l’impact du changement climatique. Les tempêtes et les inondations survenues au cours des dernières années amènent Mme Choinière à penser que la ville doit être mieux préparée à faire face aux catastrophes naturelles, qui deviennent plus fréquentes.

« Nous devons penser plus loin et commencer à planifier, a dit Mme Choinière. Si nous autorisons une certaine zone à se développer, nous devons nous assurer que nous pouvons répondre à ses besoins en cas d’urgence, et aussi ne pas l’autoriser à construire sur des plaines inondables et autres. »

Maintenant à la retraite, Mme Choinière dit qu’elle a plus de temps à consacrer à la population de Clarence-Rockland et espère continuer de travailler à la mise en place de commissions provinciales pour améliorer les conditions permettant aux femmes de s’engager en politique.

Les élections municipales auront lieu le 24 octobre. Tous les candidats et leurs coordonnées se trouvent sur le site Web de Clarence-Rockland. Les électeurs sont encouragés à visiter le site VoterLookup.ca pour confirmer leur statut d’inscription et mettre à jour leurs informations.