le Dimanche 27 novembre 2022
le Jeudi 13 octobre 2022 16:19 MRC D'ARGENTEUIL RCM

GSLR demande d’assouplir les critères pour l’élaboration des TIAM

La municipalité de Grenville-sur-la-Rouge demande au gouvernement du Québec d’assouplir les critères des orientations gouvernementales en matière d’aménagement du territoire (OGAT) sur les mines afin de pouvoir les adapter aux multiples milieux, notamment en ce qui concerne la biodiversité et la préservation de l’environnement.  — Photo Antoine Messier
La municipalité de Grenville-sur-la-Rouge demande au gouvernement du Québec d’assouplir les critères des orientations gouvernementales en matière d’aménagement du territoire (OGAT) sur les mines afin de pouvoir les adapter aux multiples milieux, notamment en ce qui concerne la biodiversité et la préservation de l’environnement.
Photo Antoine Messier
La municipalité de Grenville-sur-la-Rouge demande au gouvernement du Québec d’assouplir les critères des orientations gouvernementales en matière d’aménagement du territoire (OGAT) sur les mines afin de pouvoir les adapter aux milieux différents, notamment en ce qui concerne la biodiversité et la préservation de l’environnement.

Cette demande fait suite aux démarches entreprises par la MRC d’Argenteuil et de Papineau auprès du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, en lien avec l’élaboration des territoires incompatibles avec l’activité minière (TIAM). 

Marc Beaulieu, directeur général de la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge, a expliqué que la MRC d’Argenteuil avait proposé plusieurs critères pour l’élaboration des TIAM qui ont étés refusés par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). «À force d’enlever les critères que la MRC a proposés, selon les critères du gouvernement, a dit M. Beaulieu, on aurait juste le cœur de Calumet qui serait incompatible et tout le reste du territoire serait compatible.» 

Les MRC ont depuis 2016 l’autorité d’interdire de nouveaux sites d’exploration ou d’exploitation minière à l’intérieur des TIAM. Toutefois, ce pouvoir est restreint par des orientations gouvernementales très précises en matière d’aménagement du territoire qui, d’après la MRC d’Argenteuil et la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge, ne correspondent pas aux réalités de différents milieux. 

Pour que les TIAM puissent correspondre aux réalités des différents milieux en tenant compte de l’environnement et des soucis de la population, la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge demande au MERN d’assouplir les critères des OGAT.  

Si vous êtes sérieux quand vous nous dites de choisir ou de déterminer les endroits où c’est incompatible, donnez-nous une certaine liberté, donnez-nous le choix d’établir où c’est incompatible.» 

— Marc Beaulieu