le Jeudi 8 Décembre 2022
le Mercredi 5 octobre 2022 21:17 Le Carillon (Hawkesbury)

Le Dr Roumeliotis écrit une lettre au public sur l’état du COVID

Le Dr Roumeliotis a publié une lettre à l'intention du public, lui rappelant les nouvelles directives provinciales et le félicitant pour les efforts déployés jusqu'à présent.  — photo d'archives
Le Dr Roumeliotis a publié une lettre à l'intention du public, lui rappelant les nouvelles directives provinciales et le félicitant pour les efforts déployés jusqu'à présent.
photo d'archives
Le Dr Paul Roumeliotis a rappelé au public les nouvelles directives provinciales et a exprimé ses remerciements les plus sincères à la communauté.

Dans une lettre adressée au grand public, le Dr Paul Roumeliotis du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) a exhorté les membres du public à continuer de prendre des précautions contre le COVID-19, car elles contribueront non seulement à prévenir la propagation du COVID, mais aussi d’autres maladies respiratoires. Il a également rappelé que le ministère de la Santé a récemment mis à jour ses directives pour les personnes dont le test est positif ou qui présentent des symptômes.

La province demande aux personnes présentant les symptômes du COVID-19 de rester à la maison pendant leur maladie, quels que soient les résultats des tests. Les symptômes respiratoires doivent s’améliorer pendant au moins 24 heures, et les symptômes gastro-intestinaux doivent s’améliorer pendant au moins 48 heures, avant de pouvoir sortir à nouveau. Les personnes doivent continuer à se masquer pendant 10 jours à partir du moment où elles ont été malades, et elles doivent également éviter les visites non essentielles à des personnes et à des environnements à haut risque pendant 10 jours.

Les personnes dont le test de dépistage du COVID-19 est positif mais qui ne présentent aucun symptôme doivent porter un masque en public et éviter les lieux et les personnes à haut risque pendant 10 jours à compter du moment où leur test est positif. Elles ne sont toutefois pas tenues de s’isoler.

Les personnes qui ont été en contact étroit avec des cas confirmés de COVID-19 n’ont plus besoin de s’isoler, quel que soit leur statut vaccinal. Elles doivent toutefois se masquer et éviter les lieux et les personnes à haut risque pendant les 10 jours suivant la dernière exposition, et si des symptômes apparaissent, elles doivent immédiatement s’isoler.

« Rester à jour avec vos vaccins contre le COVID-19 reste le meilleur moyen de vous protéger et de protéger les autres contre une maladie grave causée par le COVID-19″, a déclaré Roumeliotis dans sa lettre. « Plus le nombre de personnes qui restent à jour est important, plus nous pouvons prévenir la transmission du COVID-19 dans nos communautés et protéger les personnes les plus vulnérables, comme les personnes dans les maisons de soins de longue durée et les maisons de retraite. »

Il a également rappelé à tous que le vaccin de rappel bivalent contre le COVID-19 est maintenant disponible pour tous les Ontariens âgés de 18 ans et plus. Il protège contre la souche originale et la variante Omicron BA.1 de COVID, et des études préliminaires suggèrent qu’il pourrait également protéger contre les sous-variantes Omicron BA.4 et BA.5.

Enfin, il a rappelé aux parents que la vaccination de leurs enfants peut contribuer à prévenir les maladies graves et le long COVID. Les deux premières doses sont disponibles pour les enfants âgés de 6 mois à 4 ans, et les enfants âgés de 5 à 11 ans peuvent également recevoir leur troisième dose.

« Je tiens à vous remercier tous d’avoir fait votre part pour assurer la sécurité de vos proches et de nos communautés tout au long de la pandémie. Il ne fait aucun doute que la période a été difficile. Cependant, la situation actuelle est bien différente de celle du début de 2020 », a-t-il déclaré. « Grâce aux vaccins et aux infections naturelles, nous disposons désormais d’une plus grande immunité communautaire. Nous avons également accès à des traitements antiviraux pour prévenir les maladies graves chez les personnes vulnérables qui contractent le COVID-19. Bien que la pandémie ne soit pas encore terminée, je suis heureux de dire qu’avec ces couches de protection et les mesures de précaution mentionnées ci-dessus, nous sommes bien équipés pour poursuivre notre chemin vers une vie plus normale. »