le Dimanche 25 septembre 2022
le Mercredi 21 septembre 2022 19:06 Le Carillon (Hawkesbury)

Stéphanie Sabourin brigue un troisième mandat

La campagne de réélection de la conseillère Stéphanie Sabourin a pour objectif de favoriser le développement économique et d'attirer davantage de résidents, y compris de jeunes familles, dans le canton de Hawkesbury-Est.  — photo Gregg Chamberlain
La campagne de réélection de la conseillère Stéphanie Sabourin a pour objectif de favoriser le développement économique et d'attirer davantage de résidents, y compris de jeunes familles, dans le canton de Hawkesbury-Est.
photo Gregg Chamberlain
Stéphanie Sabourin veut continuer à faire partie du conseil du canton de Hawkesbury-Est afin de pouvoir poursuivre le travail qu'elle a accompli au cours de ses deux derniers mandats.

«Je voulais faire plus pour la communauté, a déclaré Stéphanie Sabourin, rappelant la raison initiale pour laquelle elle s’est présentée au conseil en 2014. Je voulais m’impliquer dans notre communauté.»

La résidente de Hawkesbury-Est, âgée de 49 ans, a passé environ 25 ans dans le domaine des services sociaux, ce qui, selon elle, lui donne un aperçu des besoins d’une communauté rurale qui tente de développer son économie et d’attirer plus de jeunes familles à s’installer dans la région.

«Lorsque je me suis présentée pour la première fois, je voulais qu’il y ait davantage de choses pour les jeunes», a-t-elle déclaré.

Au cours de ses deux mandats au conseil, le village de Saint-Eugène a vu plusieurs ajouts au parc Samuel Reilly. Le parc communautaire est maintenant doté d’un skatepark qui est utilisé par les jeunes de la région et par ceux qui viennent de Hawkesbury et des régions avoisinantes. La deuxième phase du projet de pataugeoire a également été achevée afin de rendre le parc encore plus convivial pour les familles.

«Il y a maintenant quelque chose pour tout le monde», a déclaré Mme Sabourin.

Le développement économique est un enjeu clé de la campagne de Mme Sabourin. Elle se réjouit du projet d’extension du réseau de gaz naturel à Chute-à-Blondeau et espère que ce sera le début de l’extension du service de gaz naturel à d’autres parties du canton, donnant ainsi aux résidents et aux entreprises une autre alternative à l’électricité, au propane et au mazout, pour leurs besoins en chauffage résidentiel et commercial.

«Je veux continuer à bâtir sur notre développement et notre croissance, a-t-elle ajouté. Je veux voir le canton se développer davantage.»

Plus de développement économique, a-t-elle noté, signifie plus de chances d’attirer de jeunes familles dans la région et d’aider à maintenir les écoles locales, grâce à une population étudiante croissante.