le Dimanche 27 novembre 2022
le Jeudi 1 septembre 2022 21:44 MRC D'ARGENTEUIL RCM

Les partis courtisent en parlant portefeuille

Les pancartes électorales sont apparues dans le paysage lundi matin. — Photo Mylène Deschamps
Les pancartes électorales sont apparues dans le paysage lundi matin.
Photo Mylène Deschamps
La campagne provinciale ayant été déclenchée officiellement dimanche dernier, les pancartes électorales commencent à envahir le paysage d’Argenteuil et les partis courtisent l’électeur en parlant de son portefeuille, portefeuille de plus en plus mince, les Québécois faisant face aux coûts de la vie 2022.

Philippe LeBel, candidat libéral pour Argenteuil, a joint sa voix à celle du reste de l’équipe libérale pour proposer le «Plan Portefeuille», qui permettra à une famille avec deux enfants de recevoir en moyenne 5000$ dans ses poches.  

Les 4 premières mesures de ce plan sont les suivantes: baisser les impôts de 1,5% pour les deux premiers paliers d’imposition, ce qui représente en moyenne 1125$ par année; abolir la TVQ sur les produits de première nécessité; geler les tarifs d’Hydro-Québec et enlever la TVQ sur les premiers 4000 dollars de la facture d’électricité. Le parti de Dominique Anglade veut aussi bonifier le crédit d’impôt pour solidarité pour soutenir les plus démunis. Rappelons que la CAQ a lié les tarifs d’Hydro-Québec à l’inflation qui a atteint un sommet en juin dernier. 

Je le répète : la situation actuelle était prévisible. François Legault a sous-estimé la hausse de l’inflation, riant des prédictions de Carlos Leitão, qui se sont pourtant concrétisées. C’est une démonstration qu’il n’est pas un premier ministre de l’économie. Il a regardé passer la hausse du coût de la vie sans agir et a nié la pénurie de main-d’œuvre. À l’avenir, quels seront les prochains enjeux qu’il choisira d’ignorer?»

— a déclaré M. Lebel. 

CAQ 

De son côté, le chef d’Agnès Grondin, candidate sortante de la Coalition avenir Québec, poursuit dans sa lancée d’offrir des billets verts directement aux électeurs ayant un revenu de 100 000$ et moins, soutenant que chacun des Québécois pourra l’utiliser à sa convenance. Il promet un montant ponctuel variant entre 400 et 600 dollars, selon le revenu pour contrer l’inflation, d’ici le temps des fêtes.  

François Legault promet aussi des baisses d’impôt. Les 2 premiers paliers d’imposition seraient réduits d’un point de pourcentage dès le printemps prochain, ce qui représente environ 7,4 milliards de dollars en moins dans les coffres du gouvernement. Par la suite, le premier ministre du Québec prévoit une baisse annuelle de 0,25% jusqu’en 2032.  Cette baisse d’impôt sera financée en partie en utilisant des versements prévus aux Fonds des générations.