le Lundi 5 Décembre 2022
le Mercredi 31 août 2022 18:44 | mis à jour le 2 septembre 2022 15:16 Le Carillon (Hawkesbury)

Colacem n’a pas l’autorisation de Pêches et Océans

Colacem n’a pas l’autorisation du Département de Pêches et Océans Canada pour le remblaiement et la relocalisation du drain municipal Charlebois et ses affluents.  — photo d'archives
Colacem n’a pas l’autorisation du Département de Pêches et Océans Canada pour le remblaiement et la relocalisation du drain municipal Charlebois et ses affluents.
photo d'archives
Le projet de cimenterie de Colacem se heurte à une impasse alors que la compagnie n’a pas l’autorisation du Ministère des Pêches et Océans Canada (MPO) pour le remblaiement et la relocalisation du drain municipal Charlebois et ses affluents.

Une demande de révision produite par Golder Associates avait été soumise au Programme de protection des pêches du MPO en juin 2016 à savoir si le remblaiement de 3911m2 du drain principal et 650m2 de canaux de drainage intermittents pourraient endommager la population de poisson, ce qui est interdit sous la section 35(1) de la loi sur les pêches et s’ils pourraient y avoir un impact néfaste sur les espèces en péril.

Pêches et Océans avait déterminé qu’il n’y avait pas d’espèces de poissons ou d’autres espèces aquatiques en péril dans les environs du projet mais avait refusé la proposition en stipulant que le remblaiement des canaux de drainage pourrait résulter dans la destruction d’habitats de poissons, ce qui est interdit sous la section 35(1) de la loi sur les pêches.

Pêches et océans avait ajouté dans un message envoyé à Colacem, en date de septembre 2017: « Souvent, la relocalisation et la nouvelle conception d’un projet peuvent éviter et atténuer les impacts et le potentiel de dommages graves pour les poissons. Si vous décidez de déplacer ou de revoir la conception de votre projet, cela pourrait réduire les impacts de votre proposition à un niveau tel qu’une autorisation n’est pas requise. »

Fichier Fermé

Le fichier Colacem a été fermé par Pêches et Océans en 2019 à cause de l’inactivité. Cependant, Abigail Theano-Pudwill, conseillère en communication chez Pêches et Océans a affirmé qu’ « après des discussions plus récentes avec les consultants de tenants, Pêches et Océans a été informé qu’une demande d’examen révisée sera soumise. »

Pêches et Océans

Le programme de protection du poisson et de son habitat est chargé d’examiner les travaux dans et autour de l’eau pour leurs impacts physiques sur le poisson et son habitat. L’exploitation de l’usine et de la carrière, y compris les émissions, les effluents, le bruit, etc., dépasse la portée du mandat de Pêches et Océans et l’examen de ces aspects relèverait d’autres organismes provinciaux ou fédéraux.

Plan d’implantation

Colacem a soumis, à la fin juillet, une demande de réglementation du plan d’implantation à la municipalité de Champlain pour le développement de la cimenterie. À la suite de la demande, le comité de révision composés des différents chefs de départements, dont le surintendant de l’eau, dressera une liste d’études et d’approbations à fournir avec l’application. Cette liste peut inclure une approbation de Pêches et Océans Canada. Une fois ces études et approbations reçues, le comité de révision évaluera les différents documents.