le Lundi 8 août 2022
le Mardi 12 juillet 2022 18:30 Le Carillon (Hawkesbury)

Des logements abordables pour l’ancienne résidence PR ?

Maintenant que la nouvelle Résidence Prescott-Russell est en construction sur la rue Spence à Hawkesbury, des plans sont en cours pour déterminer un nouvel avenir pour l'ancienne installation sur le boulevard Cartier. Les Comtés unis de Prescott et Russell embaucheront un consultant pour réaliser une étude de faisabilité sur l'utilisation potentielle de l'immeuble pour la construction de logements abordables.  — photo d'archives
Maintenant que la nouvelle Résidence Prescott-Russell est en construction sur la rue Spence à Hawkesbury, des plans sont en cours pour déterminer un nouvel avenir pour l'ancienne installation sur le boulevard Cartier. Les Comtés unis de Prescott et Russell embaucheront un consultant pour réaliser une étude de faisabilité sur l'utilisation potentielle de l'immeuble pour la construction de logements abordables.
photo d'archives
L'équipe de consultants qui gère le projet de construction de la nouvelle Résidence Prescott-Russell à Hawkesbury aidera également à déterminer l'utilisation potentielle future de l'ancien bâtiment de la résidence pour personnes âgées, lorsqu'il sera vacant.

Le conseil des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) a décidé d’embaucher Colliers Project Leaders Inc. pour réaliser une étude de faisabilité sur la conversion en logements abordables des installations actuelles de la Résidence PR, sur le boulevard Cartier. Lors de l’assemblée du 22 juin, le conseil a approuvé la recommandation de Sylvie Millette, directrice des services sociaux des CUPR, de conclure un contrat avec la firme de consultants pour une étude de faisabilité détaillée sur l’utilisation future du bâtiment.  

Colliers Project Leaders a présenté la meilleure proposition parmi six soumissionnaires pour le contrat d’étude de faisabilité, au coût de 59 970 $ plus TVH. Les CUPR demanderont à la Société centrale d’hypothèques et de logement (SCHL) de financer l’étude, en vertu du programme fédéral de financement initial pour les projets de logement abordable. Si la SCHL rejette la demande, les CUPR financeront l’étude à même leur propre fonds de réserve pour le logement public.  

Mme Millette a d’abord présenté au conseil, en février, l’idée de convertir l’établissement de soins de longue durée du boulevard Cartier en logements abordables. Son service étudie depuis plusieurs années les utilisations futures du bâtiment.  

Dans son mémoire au conseil, Mme Millette a souligné que le logement abordable est devenu un enjeu important pour Prescott-Russell et d’autres régions de l’Ontario. Les statistiques provinciales indiquent que 15 % des ménages ontariens ont un besoin urgent de logements abordables. Les organismes de santé mentale notent également que l’itinérance et la crainte de le devenir contribuent aux problèmes de santé mentale.  

La liste d’attente actuelle pour un logement abordable dans les CUPR est de plus de 1000 individus et familles. Certains résidents qui ont besoin d’un logement abordable mais ne peuvent pas en trouver ont du mal à équilibrer le coût de leur loyer avec les demandes de nourriture, de soins de santé, de transport et d’autres coûts.  

L’étude de faisabilité sur l’ancienne résidence PR se concentrera sur trois options pour le bâtiment et le terrain, lorsque les locataires auront déménagé dans le nouvel établissement de soins de longue durée de la rue Spence. L’option 1 consisterait à déterminer si le bâtiment peut être rénové pour en faire des logements abordables et combien de personnes cette rénovation pourrait accueillir. L’option 2 prévoit la démolition de l’ancien bâtiment et la construction d’un nouvel établissement de logements abordables sur mesure. L’option 3 consisterait à vendre le bâtiment et le terrain tels quels.