le Lundi 8 août 2022
le Jeudi 7 juillet 2022 15:44 MRC D'ARGENTEUIL RCM

L’univers des années 50 mettra le feu aux planches

La gang de boys de l’univers de Summer Nights réchauffera les nuits d’été pour 3 week-ends au Théâtre des petits bonheurs.  — Photo Mylène Deschamps
La gang de boys de l’univers de Summer Nights réchauffera les nuits d’été pour 3 week-ends au Théâtre des petits bonheurs.
Photo Mylène Deschamps
Il n’y avait pas de choix aussi évidents que de monter la pièce de théâtre musical Summer Night pour redonner cette légèreté aux nuits d’été dans le Théâtre des petits bonheurs. Ayant connu un succès retentissant avec des salles combles voilà déjà 7 ans, l’espoir de faire sortir les gens de leur salon et d’offrir un moment de bonheur rend enthousiaste l’équipe d’artistes.

En répétition la semaine dernière, on sentait qu’ils étaient heureux, comblés et friands de retrouver leur public en arborant les costumes mythiques des personnages de «Grease» de 1978. Les manteaux roses des Pink Ladies et les vestes de cuir de la gang à Travolta de l’école Riddel High Schoool» séduiront les amateurs du film culte tout comme les adolescents d’aujourd’hui. «On vient tous de passer des moments intenses et tout le monde a besoin de légèreté, mentionne Christiane Raymond-Denis, qui mène 2 équipes d’acteurs qui se partageront les 8 représentations. En même temps, les thèmes tournent autour des mêmes choses que nos jeunes vivent aujourd’hui: l’amitié, l’amour, les charges trop lourdes à porter… »  

Faire Summer Night semble un gage de réussite pour le Théâtre des petits bonheurs qui a connu des années difficiles:  ça permettait d’économiser sur les décors et les costumes après le passage de la Covid et de la dernière tempête de vent qui a arraché le toit de l’ancien cinéma du village. Christiane Raymond-Denis, accompagnée par Catherine, sa fille dont le bedon laisse présager la venue de la cigogne, dirigent ces passionnés pour la grande première qui aura lieu ce vendredi 8 juillet. La vieille garde et celle pour qui tout est nouveau, les jeunes de la vingtaine, ont toutes la même ardeur. La douzaine de danseurs et le chœur, si cher aux spectacles des petits bonheurs, ajouteront à cette production haute en couleur. 

 

 

Il y a toute une énergie et les deux gangs s’entremêlent tellement bien.»

— ajoute Mme Raymond-Denis. 

On retrouvera Danny Zuko en Carl De La Barre ou Thomas Dion ainsi que Sandy Olsson en Raphaëlle Dallaire ou Cloée Simard. La scène d’ouverture, pratiquée lors de notre passage, donne un ton énergique et flamboyant pour toutes les représentations du jeudi au samedi, jusqu’au 23 juillet. Les billets sont en vente sur le site lepointdevente.com ou à l’école de danse, selon les heures d’ouverture régulière au 523, rue Berry à Lachute.